Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 28 janvier |
Saint Thomas d'Aquin
home iconActualités
line break icon

RATP : Gleeden oui, les chrétiens d'Orient non

DR

affiche les pretres

Judikael Hirel - Publié le 31/03/15

Deux poids deux mesures, aucune morale : au nom de la laïcité, la RATP a refusé la mention « pour les chrétiens d’Orient » sur une affiche des Prêtres.

Ce serait (peut-être) drôle si ce n’était pas aussi affligeant : comment peut-on, au nom d’une conception inepte de la laïcité, en même temps accepter sur les couloirs du métro les affiches du prochain concert des Prêtres à l’Olympia (le 14 juin prochain) et refuser qu’y figure  la mention « Pour les chrétiens d’Orient » ? Quitte à être obtus et sectaire, pourquoi ne l’être qu’à moitié ?

Pas de problème pour Gleeden

Pourtant, la régie des transports parisiens avait déjà prouvé qu’elle ne s’encombrait guère de sens moral quand il s’agissait de commercialiser ses espaces publicitaires. Et ce même avec un annonceur faisant la promotion de la violation de ses promesses, et du code civil. « La RATP doit-elle promouvoir la marchandisation des rapports femmes-hommes ? », avait demandé le maire de Sèvres en février dernier. Face à la mobilisation des internautes (et des lecteurs d’Aleteia), les affiches publicitaires promouvant le site spécialiste des rencontres adultères avaient finalement été retirées des bus dans certaines villes d’Île-de-France. Cette fois, comme expliqué sur le site du diocèse de Gap et d’Embrun, « le 14 juin 2015, le groupe "Les Prêtres" va donner un concert à Paris à l’Olympia. Les affiches pour le métro étaient prêtes. Elles ont dû être réimprimées, la RATP demandant que la mention "Pour les chrétiens d’Orient" soit enlevée. À noter que lors de l’affichage en octobre 2014 pour annoncer le concert au Palais des Congrès, la RATP avait refusé dans un premier temps les affiches à cause de la croix que porte l’évêque. TF1, le producteur, avait finalement obtenu l’affichage ».

Un refus incompréhensible

Ainsi, dans le contexte actuel de lutte contre les djihadistes fanatiques de Daesh, alors que des centaines de milliers de chrétiens d’Orient ont dû fuir leur ville et leur maison, et que le ministre des Affaires étrangères lui-même monte enfin au créneau devant le Conseil de sécurité des Nations Unies, un obscur décideur souterrain trouve choquant le fait d’offrir les recettes d’un concert des Prêtres à l’Œuvre d’Orient. Une Œuvre qui, sur le terrain, sauve des vies comme elle subvient au quotidien des déplacés. Pour Mgr Jean-Michel Di Falco Léandri, évêque de Gap et d’Embrun, qui a relayé cette décision inepte sur ses comptes Facebook et Twitter, ce choix « incompréhensible » montre à quel point est mal comprise la notion même de laïcité : les affiches peuvent être présentes dans le métro, mais pas le logo de l’Œuvre d’Orient ni la référence aux chrétiens d’Orient… Les laisser se faire massacrer, oui, récolter de l’argent pour les aider, non… Pour l’instant, la régie publicitaire de la RATP, sans doute effrayée par le « bad buzz », la mauvaise réputation en train de se répandre sur Internet, dit en être encore à chercher à comprendre comment cette décision a été prise. Nous aussi…

Ainsi qu’un député du Parti radical de gauche, Joël Giraud, qui, dans un courrier adressé à Manuel Valls, Laurent Fabius et Ségolène Royal, s’est insurgé contre « l’intégrisme laïc » : « J’ai été sidéré par une telle décision, car je ne vois pas en quoi un concert qui a pour objectif de venir en aide à un peuple victime d’un génocide dénoncé avec force par le gouvernement peut être une entorse à la laicité. Je le dis avec d’autant plus de conviction que ce groupe, ainsi que l’évêque qui l’anime, Jean-Michel di Falco, ont toujours scrupuleusement respecté ce principe, y compris lors de débats comme celui du mariage pour tous qui enflammaient d’autres départements. Ce concert pourrait être, au demeurant, donné par ce même groupe pour toute cause humanitaire, car il s’agit bien là d’une atteinte monstrueuse à l’humanité qui est perpétrée. C’et pourquoi je vous remercie de bien vouloir faire revenir la RATP sur une décision aussi inacceptable qu’incompréhensible y compris et surtout pour un laïc convaincu qui ne confondra jamais laïcité et intégrisme laïc ». Sera-t-il entendu ?

Tags:
ratp
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority
John Burger
Une pierre portant l'inscription "Christ, né de de Marie" retrouv...
2
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
3
Domitille Farret d'Astiès
Faustine et Bérénice partent à pied vers Jérusalem sans un sou en...
4
WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg
Agnès Pinard Legry
Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles da...
5
Xavier Patier
Séparatisme: "On vise la mosquée radicale et l’obus tombe sur l’é...
6
étudiante
Marzena Devoud
Le kit de survie spirituelle des étudiants confinés
7
Domitille Farret d'Astiès
Partir en mission en Inde, la formidable aventure de la famille C...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement