Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 17 avril |
Sainte Kateri Tekakwitha
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Crash de l’A320 : face aux souffrances indicibles, compassion et prière

WEB-AP834075838189 – fr

AP Photo/Martin Meissner

Philippe Oswald - publié le 30/03/15

L’heure est au recueillement et à l’accueil plein de compassion pour les familles des victimes à Seyne-les-Alpes. La détresse de certaines familles donne le vertige.

Alors que l’identification des 150 morts du crash de l’avion de la Germanwings se poursuit dans des conditions très difficiles – « les enquêteurs ont isolé 78 ADN distincts sur les lieux du crash ( …) qui devront être comparés à ceux des familles » (DH.be) –, l’histoire de ces vies brisées, sacrifiées par le copilote suicidaire, et la détresse de leurs proches pourraient remplir plusieurs volumes.  

Les trois « Emma » : la grand-mère, la mère, la fille

Un seul exemple : celui des trois « Emma » que rapporte BFMTV : trois Espagnoles, une grand-mère, sa fille, leur petite-fille de 12 ans, chacune prénommée « Emma », parties ensemble rejoindre, via Düsseldorf, le frère de la jeune Emma, étudiant en Angleterre. « Il n’y a rien qui puisse être dit ou fait pour me consoler de la mort de mes trois chères et tendres », confie le grand-père. Une messe a cependant été dite à leur intention : elle a rassemblé  400 proches et amis « à Sant Cugat del Valles, situé à 20 kilomètres de Barcelone, là où la famille s’était installée il y a une dizaine d’années ».

En Allemagne, où l’émotion n’est pas moins intense, des fleurs et des bougies ont été déposées au siège de la compagnie Germanwings à Cologne et à l’aéroport de Berlin (Le Monde). En France, à Seyne-les-Alpes et à Vernet, les communes des Alpes-de-Haute-Provence les plus proches du lieu de la catastrophe, la montagne des Trois-Évêchés, la solidarité continue de s’organiser pour accueillir les familles de victimes venues des quatre coins du globe (Le Figaro) ; 325 membres de la famille ou proches des victimes ont déjà été accueillis (RTL).

Messes à Digne et à Rome

Une messe a été célébrée à l’intention des victimes et de leurs familles par le nouvel évêque de Digne, Mgr Jean-Philippe Nault, samedi dernier, en la cathédrale Notre-Dame-du-Bourg (La Provence). À Rome, le pape François qui avait immédiatement après le crash exprimé « sa solidarité dans la prière », a de nouveau prié pour les victimes à la fin de la messe des Rameaux. Toujours à Rome, ce lundi 30 mars, les ambassades près le Saint-Siège d’Allemagne, d’Espagne et de France organisent, une veillée œcuménique (La Croix).

Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement