Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 23 novembre |
Saint Clément Ier
home iconActualités
line break icon

La Somalie, l'autre enfer des chrétiens

© MOHAMED ABDIWAHAB / AFP

SOMALIA-UNREST Al-Qaeda linked al-shabab recruits walk down a street on March 5, 2012 in the Deniile district of Somalian capital, Mogadishu, following their graduation. The walls of the former Shebab base in Baidoa, Somalia, are littered with rudimentary drawings of machine guns and tanks, a note reading "Fear God, don't write on these walls" and a sketch of an Al-Qaeda flag, homage to the rebel group's international allies. The crumbling building is now occupied by Ethiopian troops who nearly two weeks ago forced Shebab rebels out of Baidoa, their former Shebab stronghold and Somalia's third-largest city. AFP PHOTO/Mohamed ABDIWAHAB

Sylvain Dorient - Publié le 26/03/15

Dans ce pays à majorité musulmane, des chrétiens vivent leur foi clandestinement, sous la menace de leaders islamistes qui appellent ouvertement à leur élimination.

Un article de l’association chrétienne évangélique Portes Ouvertes rappelle le calvaire vécu par les chrétiens de Somalie. Le cas de Zemzem (le nom a été changé), femme musulmane convertie au christianisme au contact d’un médecin, éclaire sur l’état désastreux de ce pays : « Ma vie a changé quand mon mari a découvert que j’étais devenue chrétienne. Il a commencé à me frapper. La situation a empiré : il m’a abandonnée, avec mes trois enfants. Au début, ma mère me soutenait ; elle a fini par me délaisser. À la pression familiale s’est ajoutée la pression sociale. Les gens du village m’insultaient et me lançaient des ordures quand je marchais dans la rue. J’ai même été emprisonnée pour avoir refusé de taire ma foi ».

Juste derrière la Corée du Nord

Dans l’Index mondial de persécution de par Portes Ouvertes, la Somalie arrive à la deuxième place, juste derrière la Corée du Nord, comme pays où il fait le moins bon être chrétien. Malgré les difficultés à obtenir des informations sur la Somalie, certains médias internationaux comme l’agence Morning star News rapportent des cas de décapitations filmées de chrétiens et de vandalisation des tombes chrétiennes. 

Une terre de mission ravagée

Historiquement, ce pays a connu un épisode d’évangélisation rapide, à la fin du XIXe siècle, sous l’impulsion d’une mission catholique française et d’une mission luthérienne suédoise. Le nombre des chrétiens a grandi rapidement, avant d’être brutalement freiné par l’avènement du « mollah fou », Sheik Sayid Mohammed, qui au début du XXe siècle a mené campagne contre les chrétiens. En mêlant critique du colonialisme et promotion d’un islam fondamentaliste, il est parvenu à déstabiliser durablement l’évangélisation de la Somalie. Mais ce ne sont pourtant pas les musulmans qui ont détruit la structure des missions en Somalie. Le gouvernement militaire de Mahamed Siyaad Barre, arrivé au pouvoir en 1969, a confisqué les possessions des missions : les écoles et les cliniques. Son idéologie, le « socialisme scientifique », a disparu avec son éviction du pouvoir en 1991, au profit d’organisations musulmanes intégristes.

Un État défaillant

Depuis la chute de Mahamed Siyaad Barre, qui tenait le pays d’une main de fer, l’État somalien se montre incapable de contrôler son territoire, disputé entre des chefs de guerre se réclamant de l’islam. Les moins radicaux demandent l’application de la charia tandis que les extrémistes du groupe Al-Shabbaab veulent détruire la société traditionnelle somalienne et en appellent ouvertement au meurtre de tous les chrétiens.

Le courage des convertis

Dans ce contexte, il existe pourtant des conversions au christianisme, dont le nombre est difficile à évaluer, mais Portes Ouvertes rapporte quelques témoignages impressionnants. Un chrétien de Mogadiscio, la capitale de ce pays, écrit : « J’aimerais suivre les cours bibliques, mais c’est risqué : les comptes e-mails sont souvent piratés, on peut découvrir mes centres d’intérêt ». Un autre chrétien raconte : « Mon cousin m’a surpris pendant que j’écoutais un message d’édification chrétienne. En colère, il a pris mes écouteurs. Mais il a promis de ne divulguer mon secret à personne, or, je ne sais pas combien de temps ma foi chrétienne restera cachée ».

Tags:
Chrétiensportes ouvertessomalie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Messe publique en France - Lyon
Agnès Pinard Legry
Reprise des messes : ce que l'on sait du futu...
Henri Quantin
Face à l’épidémie, êtes-vous thespien ou bocc...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement