Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 16 mai |
Saint Honoré
home iconActualités
line break icon

TÉMOIGNAGE. Prisonnier des djihadistes pendant 5 mois

Hands in chains. Arrested man, prisoner, hostage, hopeless and powerless, drug addict, crime concept. - © igor.stevanovic / Shutterstock

Sylvain Dorient - Publié le 25/03/15

Un Syrien chrétien se confie sur son expérience traumatisante aux mains de groupes « rebelles ». Il a passé cinq mois comme otage avant d’être libéré contre rançon.

Ce témoin, qui souhaite rester anonyme, a été interviewé par le New York Magazine. Il a 30 ans et réside actuellement à Beyrouth au Liban. Le journaliste, bon connaisseur des pratiques des djihadistes, affirme que les faits rapportés correspondent aux habitudes des terroristes, ce qui lui permet d’avancer que cette histoire serait à prendre au sérieux.

Une visite à sa famille en Syrie qui tourne mal

Son histoire commence le 28 février 2013, alors qu’il se rend en Syrie pour rendre visite à sa famille. Il passe 15 barrages tenus par l’armée syrienne avant d’être bloqué par des hommes en noir. À la lecture de ses papiers d’identité, il est aussitôt arrêté, menotté et jeté à l’arrière d’un camion. « Ils avaient réalisé que j’étais chrétien », se souvient-il. Après huit heures passées dans un camion, il arriva dans un centre géré par le Mujahideen Shura Council.

« Ils nous torturaient quotidiennement »

Enchaîné, les yeux bandés, le trentenaire décrit des mauvais traitements continuels : « Ils nous mordaient, nous électrocutaient, nous privaient de nourriture, mais ils m’ont maintenu en vie parce qu’ils voulaient obtenir une rançon ». Pendant ces cinq mois de captivité, le Syrien chrétien n’avait pour repère temporel que la prière du vendredi de ses agresseurs. Il constate un jour que ses geôliers ont changé : le Mujahideen Shura Council a prêté allégeance à l’État islamique et ce sont désormais des combattants internationaux qui s’occupent de lui et de ses camarades d’infortune. Il a assisté à l’exécution d’un soldat syrien et sur 100 otages pour la plupart chrétiens, 37 furent exécutés pendant sa détention. Il vivait la peur au ventre, souhaitant parfois en finir.

« Tu es un croisé de l’armée du Pape ! »

Ses nouveaux geôliers viennent de France, de Belgique, d’Allemagne, de Russie, de Grande-Bretagne, d’Arabie saoudite, du Maroc ou de Tunisie… et lui semblent encore plus fanatiques que les précédents : « Ils me parlaient du temps des croisades, affirmaient que je faisais partie de l’armée du Pape. Que j’avais tué des musulmans ! ». Il a finalement été relâché dans les rues d’Alep. « Ils m’ont amené dans une église, j’ai vu une croix et je me suis dit, je suis en vie ! ». Sa famille avait versé une rançon de 80 000 dollars pour racheter sa vie. Son père de 65 ans, malade, s’était rendu 20 fois au centre de l’État islamique pour tenter de savoir où se trouvait son fils et pour négocier sa libération. Il conclut : « Les Syriens voulaient la liberté, ils n’ont eu que le chaos. Assad n’est pas un homme bon, mais avant que tout ceci n’arrive, la Syrie était un beau pays ! ».

Otages-marchandise

Ce témoignage nous rappelle que la majorité des otages saisis par les djihadistes sont des autochtones : Syriens et Irakiens, musulmans et chrétiens. Leur enlèvement sert à la fois d’arme de terreur et de source de revenus pour l’organisation. Comme souvent, le cas de ce Syrien démontre qu’ils servent de monnaie d’échange, passent de mains en mains comme des valeurs marchandes entre les groupes djihadistes, qui tiennent autant du grand banditisme que du fanatisme religieux. 

Tags:
État islamiqueSyrie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Soutane de Jean Paul II/attentat
Marzena Devoud
Qu’est devenue la soutane tachée de sang de Jean Paul II ?
2
FIRST COMMUNION
Edifa
Les écueils à éviter avant et après la première communion de son ...
3
Mgr André Joseph Léonard
Que penser des expériences de mort imminente ?
4
Hugues Lefèvre
13 mai 1981, 17h17 : « On a tiré sur Jean Paul II »
5
Camille Dalmas
Cinq choses à savoir sur le nouveau ministère laïc de Catéchiste
6
Thérèse Puppinck
Velankanni, le Lourdes de l’Orient
7
JOHN PAUL II FATIMA
Agnès Pinard Legry
La Vierge de Fatima a-t-elle sauvé la vie de Jean Paul II ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement