Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 19 juin |
Saint Jude
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

À 91 ans, elle marche 1 200 km pour voir Notre-Dame

web-Moronsini-Lujan-Alfredo-Martinez_Clarin – fr

Alfredo-Martinez_Clarin

AICA - publié le 23/03/15

Malgré une chute et deux fractures à mi-parcours, la vieille dame n'a pas renoncé, poussée par une raison très spéciale de faire ce pèlerinage.

Vendredi dernier, Emma Moronsini, une Italienne de 91 ans, est arrivée à la basilique de Notre-Dame de Lujan en Argentine, après avoir parcouru plus de 1 200 kilomètres à pied, afin de prier la sainte patronne de ce pays d’Amérique du Sud pour les jeunes, pour les familles et pour la paix dans le monde.

C’est au milieu de vivats et d’applaudissements que la « grand-mère pèlerine » comme on l’appelle a été accueillie dans le sanctuaire marial par une foule nombreuse. « Je suis arrivée, je suis ici, j’ai tenu ma promesse ! », s’est-elle félicitée.

Emma a commencé son pèlerinage le 27 décembre, dans la ville de Tucumán ;  mais voilà que lundi dernier, à seulement 35 kilomètres de la basilique, elle a fait une chute et a dû être hospitalisée dans un hôpital local pour une fracture de la main et du nez. Elle en est sortie le mardi et dès le lendemain elle reprenait sa marche.

Emma n’en est pas à son premier pèlerinage à pied de plus de 1 000 kilomètres. Il y a 23 ans, les médecins lui avaient dit qu’il n’y avait aucun espoir pour sa santé. « C’est alors que j’ai promis à la Mère de Dieu que, si je m’en sortais, j’irais à Lourdes », a-t-elle confié à un journal polonais, lors d’une de ses pérégrinations à Jasna Góra. Ce pèlerinage à Lourdes, quand Emma avait 70 ans, a touché son cœur. À cette occasion, elle avait marché depuis sa maison, en Italie, jusqu’au sanctuaire français.

Depuis, elle a entrepris des marches de plus de 1 000 kilomètres jusqu’à Fatima, en Terre Sainte, à Aparecida et à Guadalupe. Du lundi au samedi, elle partait à 6 h du matin et marchait environ cinq heures, avec son sac de fortune et un parapluie.

Au cours de ses périples, Emma ne marche pas le dimanche. Elle consacre ce jour-là à la prière et, tout de même, au repos. Aussi, le samedi sa priorité est-elle de trouver un hôtel. Les autres jours, elle loue généralement une petite chambre ou, le cas échéant, dort à la belle étoile.

Un tel sacrifice… pourquoi?

« Pour Notre-Dame, pour la paix dans le monde, pour les jeunes et toutes ces familles qui sont aujourd’hui divisées. Beaucoup de parents sont séparés, certains cohabitent mais ne se marient pas, ou n’ont pas d’enfants. C’est très triste », a-t-elle déclaré au journal La Voz

Au pays du pape François, Emma a également dit qu’elle aimerait bien le rencontrer, à son retour en Italie.  C’est qu’en fait, si elle a décidé de faire ce pèlerinage à Lujan, c’est bien à cause du Pape argentin. 

Adapté du portugais par Élisabeth de Lavigne

Tags:
Vierge Marie
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement