Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 21 octobre |
Sainte Céline
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

Pour l’archevêque de Tunis, « la Tunisie, ce n’est pas cela »

© FETHI BELAID / AFP

TOPSHOTS-TUNISIA-ATTACKS-TOURISM TOPSHOTS Tunisian security forces secure the area after gunmen attacked Tunis' famed Bardo Museum on March 18, 2015. At least seven foreigners and a Tunisian were killed in an attack by two men armed with assault rifles on the museum, the interior ministry said. AFP PHOTO / FETHI BELAID

Radio Vatican - Publié le 20/03/15



La Tunisie vit aussi du tourisme, les autorités ont également parlé d’une attaque à l’économie tunisienne. Que dites-vous aux touristes, aux étrangers qui auront peut-être peur de revenir en Tunisie ?
Mgr Antoniazzi : Je veux leur dire qu’il ne faut pas avoir peur malgré ce qui s’est passé hier, même si j’ai l’impression de ne pas pouvoir le dire maintenant. Mais en me basant sur l’espérance, je dois leur dire une chose : tout d’abord que le peuple tunisien n’est pas ces quatre, cinq ou six personnes qui ont commis des actes criminels. La Tunisie ou le peuple tunisien ne sont pas cela. Ce dernier est accueillant, il accepte et il veut que son pays soit ouverte au monde entier. C’est un des rares États au nord de l’Afrique où l’on peut venir sans trop de complications, sans visa, etc. C’est un signe que la Tunisie, malgré tout, lance aux Européens et au monde entier. Naturellement, il faut laisser un peu de temps et petit à petit, nous devons revenir à ce qu’est la Tunisie. Elle n’est pas ce qu’elle a montré hier. Elle n’est pas cela. C’est bien le contraire.

Les spécialistes affirment que la Tunisie pouvait s’y attendre. Y avait-il dans le pays, là où vous vivez, là où vous évoluez, quelque chose dans l’air, une peur ? S’attendait-on à cet événement ou au contraire, a-t-il pris tout le monde de court ?
Mgr Antoniazzi : Hier, le président lui-même a dit qu’il y avait beaucoup de cellules dormantes en Tunisie et qui peuvent se réveiller. C’est pour cela que je disais que le pays a besoin d’être aidé pour faire en sorte que ces cellules ne se réveillent pas, pour pouvoir les empêcher d’entrer en action. C’est clair, la peur est présente. Nous vivons au jour le jour et à la fin de la journée, nous disons : « Grâce à Dieu, aujourd’hui, rien n’est arrivé. Mais de quoi sera fait demain ? ». C’est chaque jour un point d’interrogation. Mais espérons que ce point d’interrogation soit plein d’espérance et de dialogue d’amour avec le monde !

  • 1
  • 2
Tags:
tunisie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
3
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
4
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
5
Père Jacques de Longeaux
La réponse de Jésus à la tentation du pouvoir
6
Bérengère Dommaigné
Sœur André, la reine des youtubeuses
7
The death of St Clare of Assisi
Marzena Devoud
La prière de sainte Claire d’Assise pour apaiser l’angoisse de la...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement