Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 20 janvier |
Saint Fabien
home iconActualités
line break icon

Pour l’archevêque de Tunis, « la Tunisie, ce n’est pas cela »

© FETHI BELAID / AFP

TOPSHOTS-TUNISIA-ATTACKS-TOURISM TOPSHOTS Tunisian security forces secure the area after gunmen attacked Tunis' famed Bardo Museum on March 18, 2015. At least seven foreigners and a Tunisian were killed in an attack by two men armed with assault rifles on the museum, the interior ministry said. AFP PHOTO / FETHI BELAID

Radio Vatican - Publié le 20/03/15

Au lendemain de l'attaque contre le musée du Bardo à Tunis qui a causé la mort de 21 personnes, l’archevêque de la ville, Mgr Ilario Antoniazzi appelle à l’espérance.

Le Secrétaire d’État a envoyé ce jeudi un télégramme à Mgr Ilario Antoniazzi, archevêque de la capitale tunisienne. Le Saint-Père s’associe par la prière aux familles endeuillées, à toutes les personnes touchées par ce drame ainsi qu’au peuple tunisien tout entier : « Informé du grave attentat terroriste qui a frappé hier la ville de Tunis et qui a provoqué de nombreux morts et blessés, sa Sainteté le pape François, en réitérant sa ferme condamnation de tout acte contre la paix et la sacralité de la vie humaine, s’associe par la prière à la peine des familles endeuillées, à toutes les personnes touchées par ce drame ainsi qu’au peuple tunisien tout entier éprouvé. Il demande au Seigneur d’accueillir dans sa paix les personnes décédées et de réconforter celles qui sont gravement blessées. En gage de consolation, le Pape demande à Dieu de faire descendre sur tous l’abondance de ses bénédictions ».

Le cardinal Pietro Parolin a condamné un massacre inhumain. « C’est une chose très cruelle et inhumaine, réellement inconcevable, qu’il faut condamner avec la plus grande fermeté ». Le secrétaire d’État espère que cessent les violences commises au nom de Dieu. Évoquant par ailleurs la prochaine Année Sainte de la miséricorde, il a souhaité que ce remède divin soit dispensé en abondance pour soigner les maux et les blessures dont souffre la société actuelle.

Depuis la révolution de janvier 2011, qui a chassé du pouvoir le président Ben Ali, la Tunisie a vu émerger une mouvance djihadiste responsable de la mort de dizaines de policiers et de militaires. Des Tunisiens combattant avec le groupe Etat islamique ont menacé leur patrie ces derniers mois. L’assaut sanglant mené par deux hommes armés a eu lieu au musée du Bardo ce mercredi. La plupart des 22 victimes sont des touristes étrangers. Les assaillants ont été abattus. L’assaut qui a frappé un triple symbole, culturel politique et économique met le nouveau pouvoir à l’épreuve. C’est un coup dur pour le secteur du tourisme qui occupe une place très importante en Tunisie. L’archevêque de Tunis, Mgr Ilario Antoniazzi a réagi au micro de Radio Vatican, interrogé par Antonino Galofaro.

Quelle est votre réaction au lendemain de cet attentat ?
Mgr Antoniazzi :
Les Tunisiens éprouvent une double souffrance. Tout d’abord, ils souffrent avec les blessés et surtout les morts et leurs familles. Ils vivent chaque souffrance comme si c’était l’une des leurs, non pas parce que c’est arrivé en Tunisie mais, comme si ceux qui ont été tués étaient des Tunisiens. Étant donné qu’ils sont un peuple très accueillant, le fait de voir que des personnes qui aimaient la Tunisie, qui l’aiment toujours, et qui étaient venus ici pour connaître ce pays, y ont été tuées ou blessées, est un motif de souffrance. Un second motif de souffrance vient du fait qu’ils n’acceptent pas ce qui est arrivé, en tant que Tunisiens. Ils refusent tout cela. Cette double souffrance fait, qu’en voyant la réaction de la presse, toutes les personnes que j’ai rencontrées aujourd’hui montrent un grand refus de tout ce qui est arrivé et veulent s’en excuser. C’est une position, une double souffrance, qu’il faut bien mettre en évidence au deuxième jour après le drame.

Et que dites-vous à ces Tunisiens qui n’acceptent pas ce qui s’est passé ?
Mgr Antoniazzi : Il faut leur dire que malgré tout, il ne faut pas perdre l’espérance pour le futur. Je leur dis qu’il y a un Pape qui s’appelle François et qui dit tout le temps qu’il ne faut jamais perdre l’espérance. C’est maintenant que l’on prouve si nous sommes vraiment des personnes mûres et si, malgré tout ce qui est arrivé, nous avons le courage de rester debout, de penser au futur et de bâtir la Tunisie sur le dialogue, l’amour et la fraternité. Cette espérance ne doit jamais nous quitter. Et je pense que le peuple tunisien possède en lui cette force et ce courage.

  • 1
  • 2
Tags:
tunisie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
young woman park
Edifa
La méthode de saint Ignace pour discerner les signes de Dieu
2
PAPIEŻ FRANCISZEK
Gelsomino Del Guercio
Le jour où le pape François a surpris tout le monde en demandant ...
3
ROSES
Marzena Devoud
Oubliez les nains, mettez des saints dans votre jardin avec ces v...
4
WEB2-STATUE-VIERGE-ISERE-GOOGLE-STREET-VIEW.jpg
Agnès Pinard Legry
Isère : une statue de la Vierge n’a plus droit de séjour dans l’é...
5
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
6
SAMUEL ELI
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Allô, Samuel ? Comment Dieu nous appelle enco...
7
Cerith Gardiner
Écoutez cette famille irlandaise et vous aurez forcément envie de...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement