Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 27 janvier |
Sainte Angèle Merici
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

21 ans et autiste, il raconte sa « prison intérieure »

Federico De Rosa – fr

© Public Domain

Mirko Testa - publié le 19/03/15



Puis il y a des choses que nous « neurotypiques » ne savons pas faire, contrairement à Federico : « Moi, par exemple, je peux faire les choses qui sont difficiles pour vous, comme parler et écouter en même temps, ou écouter et comprendre deux personnes qui parlent en même temps de choses différentes. En résumé, mon esprit fonctionne d’une manière différente de celle des autres, et cela me met en difficulté ».

Projets d’avenir

Aujourd’hui Federico étudie les percussions, a beaucoup d’amis, aide les personnes atteintes d’autisme dans la famille et caresse de nombreux projets pour l’avenir : « Maintenant, ma vie a trouvé son cours, écrit-il, grâce à ceux qui m’ont appris la méthode, à mes parents qui se sont lancé avec enthousiasme dans l’aventure ; aujourd’hui, je suis heureux de ma vie et le mérite, en grande partie, leur en revient ». Mais sa pensée vole vers les autres : « Combien d’autistes mentalement perdus auraient pu être d’autres Federico, si le diagnostic avait été précoce, s’ils avaient été bien soutenus à l’âge de leur développement et très aimés ? ». Mais il a un désir, plus fort que les autres : « Je vais faire le tour du monde pour voir les femmes enceintes et comprendre si leurs enfants sauront parler, et pour traiter l’autisme. Je jouerai avec leurs enfants pour les aider à grandir et à apprendre à parler. Quand un enfant aura besoin de moi, je serai là pour l’aider ».

« Je rêve souvent et beaucoup » 

Encore aujourd’hui, Federico ne dit rien, même si parfois un mot lui échappe ou s’il marmonne pour lui-même ; mais lettre après lettre, il parvient à décrire son monde intérieur avec une profondeur et une lucidité impressionnantes. Il vit toujours à Rome. Et rêve, « souvent et beaucoup » : « Un rêve qui revient de façon récurrente  est une journée ensoleillée dans laquelle mes sentiments et mes pensées s’écoulent dans une source jaillissante de mots pour tous mes amis. Quelle merveille de pouvoir parler ! »

Adapté de l’italien par Élisabeth de Lavigne

  • 1
  • 2
  • 3
Tags:
autisme
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement