Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 12 avril |
Saint Jules Ier
home iconÉglise
line break icon

Expérience de mort imminente : compilation des sept sensations ressenties

© Mike Kniec

Atlantico - Publié le 11/03/15

Les chercheurs ont établi sept familles de sensations ou visions que les gens ressentent après une expérience de mort imminente.

Un tunnel, une voix douce et puis notre vie qui défile devant nos yeux…. Nous avons tous entendu les mêmes histoires à propos de personnes ayant vécu une expérience de mort imminente, c’est-à-dire ces quelques secondes connues par ceux ayant vu leur cœur s’arrêter puis repartir. Certains y croient, d’autres n’y voient qu’hallucinations ou balivernes. Mais la science a-t-elle son mot à dire ?

Durant des années, les chercheurs ont rechigné à se lancer sur ce genre de sujet glissant, très proche du champ religieux. Mais les choses ont changé. Une équipe composée de scientifiques venant d’universités anglaise et américaines, s’est penchée sur les cas de plus de 2 060 victimes d’arrêts cardiaques, durant plus de quatre ans (les autres causes de mort imminente n’ont pas été étudiées). Sur ces derniers, les docteurs ont pu en sauver 16%. Et l’équipe scientifique a pu en interroger 101 parmi eux. Les données de l’étude ont été publiées dans la revue Resuscitation.

Alors que le cerveau ne peut plus fonctionner quand le cœur a cessé de battre, l’état de conscience des patients semble s’être poursuivi. « L’objectif était de saisir ce que représente vraiment l’expérience mentale et cognitive de la mort, explique Sam Parnia, chef de l’équipe. Et pour les gens qui prétendaient avoir une conscience auditive et visuelle au moment de la mort, étaient-ils vraiment conscients ? »

Alors que plusieurs personnes ont raconté « avoir flotté au dessus de leur corps », les scientifiques ont voulu une preuve de ce phénomène. En conséquence, ces dernières années, Sam Parnia et son équipe ont décidé d’installer des panneaux suspendus,  accrochés au plafond de 15 hôpitaux d’Europe continentale.  Sur le côté supérieur de ces panneaux étaient notées des inscriptions, des mots et des chiffres. 

Ces inscriptions n’étaient donc visibles que du dessus. L’idée était que, si les patients sortaient effectivement de leurs corps, ils seraient capables de voir les écrits. Une telle théorie remettrait en cause notre conception de la conscience humaine, qui ne serait donc pas forcément liée à l’activité de notre cerveau. Mais aucun patient n’a vu les inscriptions, car aucune expérience de mort imminente n’a été constatée dans les hôpitaux pourvus de ces panneaux. Lire la suite sur Atlantico 

Tags:
mort
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Agnès Pinard Legry
Non-respect des mesures sanitaires : le diocèse de Paris ouvre un...
2
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
3
Attentat Indonésie
Agnès Pinard Legry
Attaque de la cathédrale de Makassar : le geste héroïque de Kosma...
4
WEB2-CONVERSION-SYRIE-SAINT-CHARBEL-Nadine-Sayegh.jpg
Nadine Sayegh
Témoignages : ces musulmans syriens convertis au christianisme
5
Agnès Pinard Legry
Une proposition de loi sur l’euthanasie, ultime ligne rouge éthiq...
6
Mathilde de Robien
Confinement, épreuve, traumatisme… comment favoriser la résilienc...
7
VISITING GRAVE
Mathilde de Robien
Perte d’un enfant : comment garder une mémoire « juste » ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement