Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mécénat : 1,7 million d’euros à trouver pour Saint-Martin-de-Tours

Partager

Un appel à la souscription vient d’être lancé pour financer les réparations du dôme de la basilique, qui menace de s’effondrer sous le poids de la statue de saint Martin.

Alors que son socle trop usé menace de lâcher à tout moment, la statue de saint Martin a dû être provisoirement retirée le 17 février dernier. La statue de 4 m de haut du saint reposait majestueusement à 51 m d’altitude, au sommet du dôme de la basilique de Tours. Les ingénieurs ont évalué le montant des travaux de restauration à 1 709 000 €. Un coût que la municipalité ne peut assumer seule. Elle a donc lancé un appel au mécénat auprès du grand public, auquel vous pouvez participer. Les travaux de restauration devront être achevés en 2016, l’année du 1 700e anniversaire de la naissance de saint Martin. La ville n’en est toutefois pas à sa première expérience en la matière : il y a plus d’un siècle, c’est déjà par un financement participatif que la construction de la basilique avait été possible.

Un saint éternellement lié à la ville

Un édifice particulièrement sacré pour la ville : souvenez-vous, il y a 1 644 ans exactement, saint Martin, pourtant né en Hongrie et devenu soldat, sera littéralement forcé par les Tourangeaux à devenir leur évêque ! Un rôle qu’il remplira jusqu’en 397. Saint Martin est plus connu pour avoir coupé sa cape et l’avoir donné à un miséreux frigorifié. Dans la nuit qui suivit, le Christ Lui-même se présenta à lui, vêtu de cette moitié de cape. L’autre moitié fut déposée dans une pièce pour être présentée aux fidèles. Ce qui d’ailleurs, donna plus tard le mot « chapelle »…

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]