Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 27 septembre |
Saints Côme et Damien
home iconAu quotidien
line break icon

Euthanasie : le piège de la sédation profonde

Tugdual Derville - Alliance Vita - Publié le 04/03/15

On ne meurt pas de sédation…
T.D. : Tout est question de dosage. Ce n’est pas pour rien que chaque intervention chirurgicale nécessite la présence d’un anesthésiste. En décidant que la sédation sera poursuivie jusqu’à la mort, il suffit de l’accompagner d’un arrêt de l’hydratation (abusivement considérée comme un traitement disproportionné) et la mort advient en quelques jours.

Le nouveau texte ne propose cette sédation qu’en fin de vie…
T.D. : Dans deux cas sur trois évoqués oui. Mais l’étiquetage « fin de vie » est à double tranchant. S’il s’agit de favoriser l’accès aux soins palliatifs pour les personnes qui en relèvent, c’est bénéfique. Mais s’il s’agit de justifier une sédation, la pente est glissante. Toutes les études montrent que les médecins ne sont pas en mesure de prédire la survenue de la mort. Déjà, dans certaines maisons de retraite, l’étiquetage fin de vie conduit à des formes d’abandon en termes de traitements et de soins… Gare à un étiquetage valant condamnation à mort ! L’économie du texte de loi étant de garantir la mort sans tarder, cette dérive euthanasique est inéluctable. On se justifiera a posteriori en affirmant que le patient était en fin de vie. Ce sera invérifiable. Quant aux patients qui interrompront un traitement pour mourir, leur demande de sédation s’apparentera au suicide assisté.

Et le troisième cas ?
T.D. : Il s’agit de patients lourdement cérébro-lésés. Ils ne sont pas en fin de vie mais très handicapés. La sédation assortie de l’arrêt d’alimentation et d’hydratation sera une forme d’euthanasie déniée. On prétextera des déclarations antérieures pour les éliminer. Qui les défendra ? Les Français ne voient pas la dignité de ces vies… Leurs soignants et leurs proches — qui n’ont pas été entendus par les auteurs de la loi — sont aujourd’hui conscients de cette grave menace.

Le tableau est décidément très noir…
T.D. : Il l’est plus encore : 85 députés de l’actuelle majorité entendent introduire l’euthanasie explicite, par amendement. Nous devons donc nous préparer à une mobilisation massive.

Retrouvez cette interview sur le site d’Alliance Vita

  • 1
  • 2
Tags:
euthanasie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
2
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
3
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
4
Caroline Moulinet
Ce geste tout simple à faire lorsque tout va de travers
5
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
6
Mathilde de Robien
Médecins et intellectuels dénoncent l’idéologie de l’autodétermin...
7
184833616
Marzena Devoud
Que dire à un proche en fin de vie ? Sept pistes pour vivre ce te...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement