Aleteia

OPINION. En Haute-Savoie, l’heure de la reconquête laïque a sonné !

© ledauphine.com
Partager
Commenter

Les Français ont tort de se faire du souci pour leur avenir : les forces progressistes veillent à la pureté de la laïcité comme viennent de l’illustrer le PS et la Libre Pensée, unis contre « Notre-Dame-du-Léman ».

À quelques semaines des élections départementales, la fédération du Parti socialiste de Haute-Savoie vient de prendre une initiative qui va sûrement doper le score de ses candidats : elle a adopté une motion qui enjoint au préfet de tirer les conséquences d’une décision du tribunal administratif de Grenoble désavouant l’érection de la statue « Notre-Dame-du-Léman » dans le parc municipal de Publier (Le Dauphiné).

« Juste à côté d’une source »

Rappelons l’histoire. Le maire du charmant village savoyard de Publier, situé entre Évian et Thonon, a fait ériger en août 2011 une statue de la Vierge qui domine le lac Léman depuis le parc municipal. La fédération de la Libre Pensée de Haute-Savoie a vu rouge. Pensez ! Non seulement la statue est située dans un lieu public, mais encore « juste à côté d’une source où les gens viennent boire de l’eau d’Évian » !  Son président, José Goemans, n’a pas l’habitude de mettre de l’eau dans son vin, fût-elle d’Évian : il est de ceux qui se demandent « si la religion catholique est compatible avec la République » (Le Figaro). Question oratoire, si l’on ose dire : joignant l’action à la parole, le président de la fédération de la Libre Pensée de Haute-Savoie a exigé à cor et à cri devant le tribunal administratif de Grenoble le déménagement de « Notre-Dame-du-Léman ».

Le tribunal a fini par lui donner raison. Mais le préfet, ayant sans doute d’autres sources à surveiller, a laissé l’eau couler, d’autant que le jugement ne réclame pas le retrait de la statue et que le coût de celle-ci a été remboursé par une association paroissiale. Peut-être n’est-il pas insensible à la défense du maire, le bien nommé Gaston Lacroix : « Dans un pays d’éducation judéo-chrétienne, cette statue est un repère. Elle n’est pas cultuelle mais culturelle. Je fais énormément de randonnées en montagne. Il n’y a pas un sommet où on ne trouve pas une croix ou une Vierge. Beaucoup ont été édifiées après 1905 ! » (La Tribune de Genève).

Cette statue que des yeux laïques ne sauraient voir

Bref, il fallait faire bouger le représentant de la République. D’où la courageuse motion de la fédération départementale du Parti socialiste de Haute-Savoie pour apporter de l’eau au moulin de la Libre Pensée de Haute-Savoie (« Ni dieu, ni maître, à bas la calotte, vive la Sociale » lit-on en exergue du site de cette dernière). Tout cela coule de source, et en haute altitude.  

À chaque pays ses fanatiques. À Mossoul, en Irak, plusieurs mois avant de pulvériser les chefs-d’œuvre millénaires du musée, les islamistes de Daesh ont détruit la statue de la Vierge d’Al Tahira surplombant l’église chaldéenne de l’Immaculée Conception (Aleteia) : elle offusquait le « califat ». En Savoie, lancés à la reconquête des sommets de la laïcité, les socialistes et les libres penseurs se sont encordés pour faire disparaître « Notre-Dame-du-Léman » : cachez cette statue que des yeux laïques ne sauraient
voir ! Un bel exemple de tolérance et de sens des priorités.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]