Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Jean d’Ormesson : nous avons été Charlie, soyons des chrétiens d’Orient

Judikael Hirel
young boys from Erbil
Partager

« Les chrétiens d’Orient sont en train d’être exterminés », a rappelé l’écrivain, parlant clairement d’« une sorte de génocide ».

« S’il y a une cause qui mérite d’être défendue, c’est celle-là. Nous avons un devoir de solidarité avec ces chrétiens d’Orient qui doivent avoir le sentiment d’être un peu abandonnés. » Peut-être faut-il s’appeler Jean d’Ormesson pour être entendu par de grands médias ? Ce mercredi, l’académicien a ainsi été accueilli, et largement écouté, sur l’antenne d’Europe 1 et BFM TV. L’écrivain l’a de nouveau souligné : un génocide est actuellement commis contre les chrétiens d’Irak. Jean d’Ormesson en appelle à la communauté internationale pour défendre les Chrétiens d’Orient.

« Nous avons tous été des juifs allemands, nous avons tous été des Charlie. Eh bien, je crois que nous devons tous être des chrétiens d’Orient, a appelé Jean d’Ormesson, sur l’antenne de BFM TVLes chrétiens d’Orient ne demandent pas des privilèges, mais il faut s’occuper d’eux comme des juifs, ou des malheureux qui n’ont plus rien ». « Les chrétiens d’Orient sont pourchassés, chassés de leurs maisons, et, dans le pire des cas, égorgés. » « On peut parler de génocide, car on a l’impression que les chrétiens deviennent une religion martyre, a souligné l’académicien. On ne peut pas laisser se faire massacrer des populations entières, en disant ce sont des chrétiens, on les abandonne. Il doit y avoir un soulèvement de l’Europe en faveur des chrétiens d’Orient. »

Sur l’antenne d’Europe 1, interviewé par Maxime Switek, l’écrivain était déjà revenu tôt le matin sur la situation des chrétiens d’Orient, quelques jours après l’assassinat de 21 coptes, et juste après que plus de 100 chrétiens avaient été kidnappés en Syrie : « Ce qui est frappant, c’est l’étalement de la cruauté. Nous avons connu des drames épouvantables, les camps de concentration en Allemagne, les goulags en Russie. Mais au moins les coupables essayaient de cacher leurs crimes. Là, il y a une mise en scène de l’horreur. Le massacre des coptes en Libye a été abominable, avec une mise en scène qui ne manque pas d’un certain talent atroce. Vous avez des événements en Syrie, en Libye, en Afrique noire aussi. Clairement, on essaie de faire disparaître le christianisme dans cette région du monde ».

Comment arrêter tout cela ? «​ Il faut que l’on prenne conscience de ce drame, que toutes les victimes sont sur le même plan. Peut-être pouvons-nous être sensibles à ce massacre des chrétiens, crier notre indignation ? L’Europe devait agir collectivement contre ces massacres. » Pour autant, est-ce que les bombardement suffiront ? «​ Je crois que nous risquons de devoir envisager un engagement plus fort, estime Jean d’Ormesson. Pas question que les Français envisagent seuls une intervention au sol. Une action européenne est possible, peut-être même américano-européenne, d’abord européenne, ensuite internationale. »


 

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]