Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 30 octobre |
Bienheureuse Bienvenue Bojani
home iconÉglise
line break icon

Comment préparer la meilleure fête de Pâques de votre vie ?

DR

careme

Aciprensa - Publié le 23/02/15

Le Carême est comme une salle de gym : un entraînement pour aller à Dieu à travers quelques exercices spirituels.

Avec le mercredi des Cendres débute le Carême, qui nous prépare à la fête de Pâques, célébration des mystères centraux de notre foi : la Passion, la mort, la mise au tombeau et la Résurrection de notre Sauveur Jésus-Christ. Mais certains s’interrogent: pourquoi une préparation aussi longue ? Ne dit-on d’ailleurs pas : « long comme un Carême » ?

Parce que les fruits que nous pouvons obtenir de la célébration de Pâques dépendent de notre disposition intérieure, et celle-ci d’une série d’exercices qui exigent du temps. En effet, le christianisme étant vie, il a besoin d’exercice, et le  Carême est comme entrer dans une salle de gym où je peux et je veux m’entraîner de manière intensive de façon à arriver dans le meilleur état d’esprit pour célébrer Pâques et en tirer pleinement les fruits.

La disposition vient à travers les exercices de l’esprit

Notre âme spirituelle possède deux facultés supérieures : l’entendement (ou intelligence) et la volonté ; entraîner ces facultés, c’est entraîner l’esprit. Nous pourrions exercer ces facultés en vue de mauvaises choses mais cela, au lieu de disposer l’âme aux choses de Dieu, l’indispose, l’alourdit, l’asservit. 

Voici quelques exemples d’exercices spirituels qui nous conduisent à Dieu :
• Exercices spirituels de l’intelligence : prière, lecture spirituelle, réflexion (personnelle ou partagée), causeries, conférences, retraites, etc.
•  Exercices spirituels de la volonté: actes de maîtrise de soi, ou en faveur des autres, visant à la modération, l’austérité et / ou le jeûne de :   
a) l’alimentation : se limiter au nécessaire en nourriture et boisson ;
b) la façon de s’exprimer : parler uniquement de ce qui est nécessaire, mû seulement par la charité ou l’obéissance ;
c) l’écoute : ne pas écouter de choses qui m’apportent du plaisir (musique, chansons, causeries, etc.) ou qui me troublent ou me font du mal ;
d) la sensibilité physique, le regard : éviter les images qui peuvent me faire du mal, à la télévision, sur Internet ou dans les médias en général, etc. 

Dans ces exercices, il s’agit d’éviter ce qui est susceptible de nous faire  du mal, de résister au mal par le bien, d’orienter nos sens vers ce qui peut nous élever à Dieu.

Concrètement…

Prenons par exemple les œuvres de miséricorde ; en me privant de quelque chose pour le donner aux autres. L’exercice spirituel de l’intelligence consisterait à connaître les œuvres de miséricorde, réfléchir sur elles, méditer sur la façon dont je peux les vivre dans mon état de vie particulier, demander à Dieu de l’aide pour le faire, etc. Puis vient l’exercice de la volonté: les mettre en pratique. Plus précisément, par exemple : « nourrir les affamés ». Inspiré par l’exemple de Jésus dans l’Évangile, je réfléchis sur la manière dont Il a fait afin de le faire moi-même, selon mes capacités et la (les) personne(s) ou l’association que je peux soutenir. Après avoir médité, prié et ordonné le tout, vient l’exercice de la volonté : je commence à économiser, je ne dépense pas pour un petit plaisir personnel, etc., et je donne ce que j’ai pensé donner. En outre, je purifie l’intention pour laquelle je donne, « pour l’amour du Christ », sans mettre mal à l’aise celui qui le reçoit, sans le faire avec condescendance, en sachant par la foi que je suis en train de donner à Jésus-Christ Lui-même. Et ce serait encore plus complet si je prie pour celui à qui je donne, pour sa conversion et son salut, et si je l’offre aussi pour la mienne et la rémission de mes péchés.

  • 1
  • 2
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
CarêmePâques
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement