Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 22 janvier |
Saint Vincent de Saragosse
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Qui sont les coptes? Et pourquoi 21 d’entre eux ont-ils été lâchement égorgés ?

DR-Facebook « Chants araméens »

La rédaction d'Aleteia - publié le 22/02/15

4. Pourquoi les terroristes de l’État islamique ont tué ces 21 chrétiens coptes ? 

Dans la même vidéo, un des djihadistes a dit en anglais que la mort des 21 Égyptiens est une réaction à la « guerre des chrétiens » contre l’État islamique et une « vengeance au nom de Carmelia Shehata », une chrétienne copte égyptienne qui s’était convertie à l’islam en 2005 et qui, en raison de cette conversion, aurait été détenue par les coptes dans un monastère chrétien. L’histoire avait donné lieu, à l’époque, à de violentes manifestations des musulmans égyptiens, qui exigeaient qu’on leur livre Carmelia.

5. L’État islamique a-t-il pris le contrôle de la Libye ?

La Libye est aujourd’hui un pays sans gouvernement. La situation est hors de contrôle depuis la chute du dictateur Mouammar Kadhafi en 2011. Plusieurs factions contrôlant des portions de territoire dans le pays se battent entre eux pour étendre leur domination dans le pays.

Il existe principalement deux groupes rivaux qui se disputent le pouvoir en Libye : l’un contrôle la capitale, Tripoli, et l’autre la ville de Tobrouk. Le gouvernement reconnu sur le plan international comme légitime est celui qui siège à Tobrouk. L’importante ville de Benghazi, théâtre initialement de la révolte contre Kadhafi, est maintenant aux mains de diverses milices djihadistes. Certaines d’entre elles ont des liens avec Al-Qaïda. La ville de Syrte est également aux mains des milices islamiques radicales. L’une est le Ansar al-Charia, le bras de l’État islamique en Libye. 

6. Comment l’Égypte a-t-elle réagi à l’exécution de ses 21 ressortissants coptes ?

Le jour même de l’exécution des 21 otages (dimanche dernier, 15 février), le gouvernement égyptien a interdit à ses citoyens de se rendre en Libye. Le lendemain, 16 février, le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a ordonné des frappes aériennes contre l’État islamique en Libye. Al-Sissi est arrivé au pouvoir en 2013 après avoir renversé, avec l’appui populaire, le gouvernement des Frères musulmans, un parti politique d’orientation religieuse islamiste. Les Frères musulmans avaient occupé la présidence de l’Égypte après le renversement de Moubarak, entre 2011 et 2013. 

Al-Sissi considère que le chaos dans le pays voisin menace l’Égypte parce que les djihadistes libyens entretiennent des relations avec l’État pro-islamiste extrémiste qui opère dans la péninsule égyptienne du Sinaï. Le président égyptien est hostile à l’islam politique qui contrôle maintenant Tripoli. Il reconnaît alors comme légitime le gouvernement libyen basé à Tobrouk.

L’Égypte s’est alignée sur plusieurs pays du Proche-Orient, du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord pour lutter contre l’État islamique, considéré comme un ennemi commun.

  • 1
  • 2
Tags:
coptes
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement