Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 28 janvier |
Saint Thomas d'Aquin
home iconActualités
line break icon

Mongolie : un lama momifié par le jeûne enflamme les esprits

Eglises d'Asie

Eglises d'Asie - Publié le 20/02/15

La momie d’un lama mort il y a 200 ans est déclarée « en méditation très profonde » par les bouddhistes. La police, elle, dit qu’elle a été volée, et a fait arrêter son « découvreur ».

Depuis quelques jours, la découverte de la dépouille d’un lama tibétain momifiée en position du lotus agite le monde scientifique et religieux. Selon les adeptes du bouddhisme tibétain, le moine retrouvé dans une grotte, enveloppé de peaux de bêtes, et dont l’état de conservation du corps étonne les scientifiques, serait en
« méditation très profonde ».

« Ce moine n’est pas mort »

Ses restes ont été découverts le 27 janvier dernier dans le district de Songino Khairkhan, au centre nord de la Mongolie, près de la capitale Oulan-Bator, rapporte The Telegraph du 5 février dernier. Selon la tradition du bouddhisme tibétain, ce moine se trouverait dans un état rare de méditation appelé « tukdam ». Cela signifie qu’il « pourrait être devenu un Bouddha », a déclaré le 2 février au Siberian Times Barry Kerzin, moine bouddhiste et professeur à l’Institut mongol de l’art bouddhique.

Un avis partagé par Ganhugiyn Purevbata, fondateur de l’Institut mongol en question et professeur à l’université bouddhiste d’Oulan-Bator. Il fait notamment remarquer que la main gauche du moine est « en position ouverte, tandis que la droite symbolise le sermon du Sutra du Lotus ». Cela prouve que « ce moine n’est pas mort, mais est toujours dans une méditation très profonde, selon la tradition antique des lamas bouddhistes », conclut-il.

« J’ai eu le privilège de prendre soin de moines qui étaient en état de tukdam », poursuit Barry Kerzin, lequel est également un médecin proche du dalaï-lama. « Si une personne est capable de rester dans cet état pendant plus de trois semaines, son corps rétrécit progressivement et, à la fin, il ne reste que ses cheveux, ses ongles et ses vêtements, explique-t-il encore.En général, les gens qui l’entourent peuvent alors voir un arc-en-ciel briller pendant plusieurs jours dans le ciel ; cela signifie qu’il a trouvé un "corps arc-en-ciel", correspondant à l’état le plus élevé et proche de celui de Bouddha. »

Arrêté pour vol et recel

Cependant, la momie a été pour l’heure soustraite à la vénération des fidèles par les autorités, qui ont fait arrêter son « découvreur » pour vol et recel. En effet, selon les dernières informations, la dépouille aurait été trouvée dans une autre région du pays, dans les grottes de Kobdsk, avant d’être cachée à Oulan-Bator. La police locale a déclaré avoir intercepté la momie alors qu’elle allait être vendue au marché noir. Le suspect, âgé de 45 ans, risque une amende allant jusqu’à 40 000 euros ainsi qu’une peine pouvant aller de cinq à douze ans de détention selon le Code pénal en vigueur.

La dépouille a été, quant à elle, emmenée au centre national d’expertise médico-légale de la capitale. Pour le moment, les premières analyses n’ont permis que de déterminer l’âge du moine momifié, qui serait décédé il y a 200 ans.

Bien que l’identité de ce moine demeure encore inconnue, il se murmure qu’il s’agirait du maître spirituel du hambo lama Dashi-Dorzho Itigilov, moine de la branche bouddhiste tibétaine de Russie, lui-même retrouvé en 2002 momifié dans cette même position du lotus et dans le même état de conservation surprenant(1). Les restes du hambo lama bouriate sont désormais conservés dans le monastère d’Ivolginsk, près du lac Baïkal ; ils y sont vénérés et exposés quelques jours par an, vêtus de leurs habits sacerdotaux.

En passe de devenir un Bouddha réincarné

L’actuel dalaï lama, Tenzin Gyatso, avait déclaré à l’époque que Dashi-Doorzho Itigilov se trouvait bien en état de méditation tukdam, signifiant qu’il était en passe de devenir un Bouddha réincarné. Pour le peuple bouddhiste bouriate, le lama est revenu, conformément à sa promesse, à un moment où le bouddhisme est en train de renaître en Russie, après les terribles persécutions que le maître avait également annoncées.

  • 1
  • 2
  • 3
Tags:
bouddhismemongolie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority
John Burger
Une pierre portant l'inscription "Christ, né de de Marie" retrouv...
2
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
3
Domitille Farret d'Astiès
Faustine et Bérénice partent à pied vers Jérusalem sans un sou en...
4
WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg
Agnès Pinard Legry
Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles da...
5
Xavier Patier
Séparatisme: "On vise la mosquée radicale et l’obus tombe sur l’é...
6
étudiante
Marzena Devoud
Le kit de survie spirituelle des étudiants confinés
7
Domitille Farret d'Astiès
Partir en mission en Inde, la formidable aventure de la famille C...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement