Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 06 mai |
Saint François de Laval
home iconAu quotidien
line break icon

TRIBUNE. Qui suis-je ?

© Francois Schnell

Koztoujours - Publié le 16/02/15

Suite aux derniers attentats, assassinats et profanations de tombes, le blogueur Koz se demande qui nous sommes vraiment...

Je suis copte et je suis juif et je suis Danois et je suis Charlie. Et nous sommes tant d’autres, ces temps-ci, par compassion et solidarité. Mais qui sommes-nous ? Nous sommes et pourtant, nous ne savons pas nous définir. Savons-nous qui nous sommes, nous, pourquoi nous sommes là et ce que nous avons à dire ? Nous refusons de le déterminer tant on nous a appris que nous définir serait nécessairement exclure l’autre, que nous définir serait revendiquer une exclusivité sur des valeurs plus largement partagées. Et qu’en outre, il n’y aurait pas de quoi être fiers. Alors nous sommes silencieux. Pourtant, hier soir, en apprenant l’assassinat par décapitation de 21 coptes, la profanation de centaines de tombes juives, en constatant comme nous voulons tous être, je me demandais qui nous sommes. Je me demande ce qui résonne en commun dans mes tripes quand je suis tous ceux-là à la fois. Je me dis aussi qu’il doit bien y avoir une façon d’incarner sereinement ce que d’autres revendiquent hystériquement : être Français.

Non, bien sûr, je n’ignore pas que vibre de par le monde une commune humanité répugnée par ces infamies, que nous voudrions, précisément, rejeter hors de notre humanité. Je n’ignore pas que je peux donner la main à un Jordanien effaré, à un Américain révulsé. Je n’ignore pas davantage que notre identité française participe d’une identité plus large, dans le XIXe, à Vincennes comme à Copenhague. Mais je ressens le besoin, fondamental et pragmatique, de savoir qui je suis, qui nous sommes.

Pragmatique, parce que les hommes ont un besoin profond de savoir qui ils sont, qu’ils ne sont pas, non, seulement « citoyens du monde », membres d’un grand tout, sauf peut-être ceux qui sautant d’un pays à un autre ne sont plus vraiment d’un seul. Nous avons besoin d’être d’un lieu, d’un quartier dont nous connaissons les recoins, d’un paysage dont nous connaissons les collines, les fleuves, les rues, les jardins, les clochers et les sentiers. Prennent le pas, sinon, des identités de substitution et, des ultras du club du coin à ceux de la cité du quartier, elles ne sont souvent pas bien glorieuses. Lire la suite sur le blog de Koz Toujours

Tags:
attentatÉtat islamiqueje suis charlie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
POPE FRANCIS
Agnès Pinard Legry
Voici comment participer au « marathon de prière » du pape Franço...
2
WHATSAPP
Edifa
Joies et limites des groupes WhatsApp familiaux
3
POPE FRANCIS AUDIENCE
I.Media
Des sanctuaires du monde entier mobilisés pour le marathon de pri...
4
I.Media
Pourquoi la date de canonisation de Charles de Foucauld n’a...
5
CHANTEURS ORTHODOXES
J-P Mauro
[Vidéo] : prolongez la joie de Pâques avec ce sublime chant ortho...
6
Jeanne Larghero
Être mère « selon l’esprit », les trois conseils de vie de Madele...
7
La rédaction d'Aleteia
Padre Pio : sa vie, ses miracles, ses souffrances, son héritage
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement