Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Égypte : les 21 coptes exécutés par les djihadistes, « des martyrs tués à cause de leur foi »

DR / YouTube
deash-copts-video
Partager

Le Patriarche d’Alexandrie des coptes catholiques invite à considérer avec un regard de foi la mort tragique des frères coptes orthodoxes.

Après le massacre des 21 coptes égyptiens, décapités en Libye par des djihadistes se réclamant du prétendu État islamique, le Patriarche d’Alexandrie des coptes catholiques, S.B. Ibrahim Isaac Sidrak, a présenté « ses condoléances à toutes les familles des martyrs qui ont donné leur vie à cause de leur foi ». Il « remercie dans le même temps le président al-Sissi et toutes les institutions du gouvernement égyptien pour la réponse rapide qu’ils ont apportée à cet acte de terrorisme ».

Dans cette déclaration confiée à l’Agence Fides par ses collaborateurs, le Patriarche de l’Église copte catholique invite à considérer la mort tragique des frères coptes orthodoxes avec un regard de foi. Il estime important le fait que, face à la barbarie sanguinaire des djihadistes, une réaction unitaire soit enregistrée dans tout le pays. « Cette affaire tragique, indique à l’Agence Fides le père Hani Bakhoum Kiroulos, secrétaire du Patriarcat copte catholique, unit actuellement tout le pays, chrétiens et musulmans. S’ils visaient à nous diviser, leur projet a échoué. La dure condamnation exprimée par l’université al-Azhar a été immédiate et sans appel. L’opération militaire foudroyante de l’aviation égyptienne contre les bases de l’État islamique en Libye montre également que, pour le gouvernement, les ressortissants égyptiens sont tous égaux et que l’Égypte se sent touchée comme nation par le délire sanguinaire des terroristes. »

La vidéo de la décapitation des 21 coptes enlevés en Libye au début du mois de janvier a été mise en ligne par les sites djihadistes au cours de la journée du 15 février. Dès l’aube, lundi, des chasseurs-bombardiers égyptiens ont attaqué des positions des djihadistes en Libye, en particulier dans la zone de Derna. « La vengeance du sang des Égyptiens, peut-on lire dans le communiqué émis par les forces armées égyptiennes à propos de l’opération aérienne menée en territoire libyen, est un droit absolu et sera appliquée. » L’Égypte, indique encore le texte en question, revendique le droit de défendre sa sécurité et sa stabilité contre des actes criminels perpétrés par « des éléments et formations terroristes à l’intérieur et à l’extérieur du pays ». La présidence égyptienne a par ailleurs décrété sept jours de deuil national suite au massacre des 21 chrétiens coptes.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]