Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 04 août |
Saint Jean-Marie Vianney
home iconActualités
line break icon

Protection des mineurs : faire de l’Église une « maison sûre »

© Amanda Tipton

La rédaction d'Aleteia - Radio Vatican - Publié le 10/02/15

Les premières propositions concrètes de la Commission pontificale pour la protection des mineurs sont déjà entre les mains du Pape

La Commission pontificale pour la protection des mineurs, créée par le pape François à la suite des scandales de pédophilie dans l’Église, a souligné la nécessité de faire prendre conscience de la gravité et de l’urgence qu’il y a à mettre en œuvre des procédures correctes. Cette commission réunie en assemblée plénière à Rome, compte 17 experts, qui ont partagé les progrès réalisés dans la tâche qui leur a été confiée par le Saint-Père, en vue de protéger les mineurs. Durant cette assemblée plénière, ils ont présenté les rapports des groupes de travail d’experts qui ont travaillé l’année dernière. La commission a également achevé ses recommandations concernant la structure formelle de l’organisme.

Les groupes de travail feront partie intégrante de la commission. Leur objectif est de faire de l’Église une « maison sûre » pour les enfants, les adolescents et les adultes vulnérables. Parmi leurs propositions : « une attention pastorale pour les victimes et leurs familles […], la formation à la prêtrise et à la vie religieuse, des normes civiles et ecclésiales régissant les allégations d’abus, et la nécessité de rendre des comptes pour ceux qui font face à des allégations d’abus et sont en position de responsabilité dans l’Église ».

Les membres se sont dits conscients que la question de « l’exercice de la responsabilité » est d’une importance majeure. Ils sont en train de développer des procédures pour garantir « l’exercice de la responsabilité » de tous ceux qui travaillent avec des mineurs au sein de l’Église, clergé, religieux et laïcs.

Il s’agit de sensibiliser et de faire prendre conscience davantage, à tous les niveaux de l’Église, de la gravité et de l’urgence de mettre en œuvre les procédures correctes pour la protection des mineurs. C’est dans ce but que la commission a décidé de promouvoir des séminaires pour éduquer ceux qui ont des responsabilités dans l’Église, dans le domaine de la protection de l’enfance.

La commission propose par ailleurs son assistance aux Églises locales qui manquent de moyens et d’expertise face aux abus sexuels. Elle indique par ailleurs préparer la Journée de prière qui sera dédiée à toutes les victimes d’abus sexuels et souligne, citant le pape François que « les familles doivent savoir que l’Église ne s’épargne aucun effort pour protéger ses enfants »

Les premières propositions déjà entre les mains du Pape

Parmi les experts, se trouve une Française, la pédopsychiatre Catherine Bonnet. « Il est primordial, puisque l’Église est universelle, a-t-elle confié au micro de Radio Vatican, qu’il y ait une compréhension globale de la manière dont  le clergé de chaque continent s’est occupé de ce sujet. »

« Comme toute question essentielle de société, le plus important est de prendre en compte tous les aspects, a-t-elle ajouté. Nous devons vraiment travailler ensemble pour que chaque pays apporte sa richesse. Ce qui est certain c’est que nous devons prendre notre temps. Les gens doivent accepter que nous ne pouvons pas, en trois ou quatre réunion, apporter des résultats sur tous les plans. »

Concernant la pression extérieure et l’attente de résultats rapides dont pourraient souffrir les experts de cette commission, le médecin français s’est montrée ferme : « Nous sommes un certain nombre de professionnels : travailleurs sociaux, personnes ayant travaillé auprès des réfugiés, professeurs de droit, psychologues, psychiatres, etc. Il est absolument nécessaire que nous puissions échanger les uns avec les autres avant d’arriver à des propositions concrètes ». 

« Nous avons déjà soumis des propositions au pape François », a confié Catherine Bonnet, soulignant que le point le plus positif de la commission était « la volonté de ses 17 membres de vouloir que les choses avancent au sein de l’Église et pour la protection des enfants ». « Je suis très optimiste, a-t-elle conclu, car j’ai trouvé des personnes très compétentes et également une vraie détermination. Et c’est cette dernière qui rassemble. »

Tags:
Pédophilie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
La mise en garde du pape François contre la « tentation idolâtre ...
2
Lauriane Vofo Kana
Un livre pour garder l’espérance en temps de covid se hisse...
3
C8 Messe 15 août
La rédaction d'Aleteia
La diffusion de la messe du 15 août sur C8 fait réagir
4
Jeanne et Jean Bodet - Bébé Cotignac
Lauriane Vofo Kana
Meurtris par quatre fausses couches, ils accueillent leur « bébé ...
5
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
6
MESSE-TRIDENTINE
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : « L’occasion d’un rapprochement en v...
7
Lauriane Vofo Kana
Pass sanitaire : les processions mariales se tiendront-elles cett...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement