Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 24 mai |
Saints Donatien et Rogatien
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Priez avec sainte Thérèse de Lisieux pour le prochain synode sur la famille

St. Therese of Lisieux 01 – fr

© Office Central de Lisieux

Diane Montagna - publié le 05/02/15

Rejoignez la neuvaine mondiale d'adoration eucharistique en vue du synode sur la famille en octobre prochain, sous le patronage eucharistique de sainte Thérèse de Lisieux.

Et si vous répondiez à l’appel du pape François ? Le Saint-Père a invité les fidèles à prier tout spécialement au cours de cette année pour le synode sur la famille, qui se déroulera en octobre 2015. Comment ? Par exemple en rejoignant une neuvaine mondiale d’adoration eucharistique afin de confier l’Église, le Pape, les pères synodaux et toutes les familles au Sacré Cœur de Jésus dans le Saint-Sacrement.

La Société d’adoration eucharistique pour le synode sur la famille 2015, une initiative laïque née l’an dernier à Rome, invite le clergé, les religieux et les fidèles du monde entier à participer à cette neuvaine. Cofondée par deux laïques catholiques, Christine McCarthy, mère de six enfants et auteur d’un livre de prières et méditations pour l’adoration eucharistique, et par moi-même, la Société d’adoration eucharistique propose de consacrer tous les premiers jeudis du mois à une adoration eucharistique mondiale, du 5 février au 1er octobre, fête de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, à trois jours de l’ouverture du synode.

Christine McCarthy dit avoir eu l’inspiration de lancer cette initiative suite au synode sur la famille en octobre 2014. « Il y a eu de nombreuses discussions au sein de la hiérarchie, parmi les officiels de la Curie, les jeunes prêtres, les séminaristes, les religieux étudiants et les laïcs, non seulement à Rome mais dans beaucoup d’endroits du monde », explique-t-elle. « Je crois qu’il est juste de dire que beaucoup ont été et sont toujours très désorientés par la direction que prend actuellement l’Église à propos des thèmes du mariage et de la Sainte Eucharistie. » Et elle ajoute : « Le pape François a accueilli la discussion, mais il a également demandé à ce que l’on prie pour le synode de la famille qui se tiendra dans neuf mois ». Cette neuvaine mondiale d’adoration eucharistique est donc née de la demande du Saint-Père de prier pour l’Église et pour les pères synodaux.  

Voici la liste complète des dates d’adoration avec les fêtes correspondantes : jeudi 5 février (sainte Agathe), jeudi 5 mars
(2e jeudi de Carême), Jeudi 2 avril* (Jeudi Saint), jeudi 7 mai
(5e jeudi après Pâques, jeudi 4 juin (Corpus Christi), jeudi 2 juillet (13e jeudi du temps ordinaire), jeudi 6 août (Transfiguration), jeudi
3 septembre (saint Grégoire le Grand), jeudi 1er octobre (sainte Thérèse de Lisieux). *La date du 2 avril tombant le Jeudi Saint, il est demandé aux fidèles de simplement suivre les rites liturgiques habituels de l’Église ce jour-là, qui comportent l’adoration du Saint-Sacrement devant l’autel du Reposoir, après la messe in coena Domini.  

Des fidèles du monde entier

Des fidèles d’Afrique, des Amériques, d’Asie, d’Australie et d’Europe se sont déjà engagés à répandre activement la neuvaine dans le monde entier. La Société d’adoration eucharistique invite le clergé, les religieux, les paroisses, les familles et tous les laïcs catholiques à organiser une journée d’adoration eucharistique aux dates indiquées ci-dessus, en fonction de leurs possibilités et des circonstances. Par exemple, une communauté de religieuses cloîtrées pourrait offrir son Heure Sainte quotidienne à cette intention. Un curé organisera une journée ou une veillée spéciale d’adoration eucharistique (et éventuellement la confession) pour ses paroissiens et pour les paroisses voisines. Une famille pourrait faire une visite ensemble au Saint-Sacrement, réciter le chapelet et passer un moment tranquille avec le Seigneur. Un laïc ou une laïque pourrait s’engager à offrir une heure d’adoration dans la chapelle ou l’église d’adoration locale, pour le Pape, les pères synodaux et l’Église.

Clergé et fidèles sont également invités à visiter le site Web et la page de la neuvaine sur Facebook. Retrouvez sur Facebook des mises à jour régulières sur l’initiative, ainsi que des thèmes pour chaque mois, des indications sur l’adoration eucharistique, sur le mariage et la vie familiale, fournies par le Magistère de l’Église. Les fidèles qui souhaitent rejoindre cette initiative peuvent aussi partager des détails sur leur participation : nom (facultatif), ville et pays, engagement pour la neuvaine) sur la page Facebook de cette neuvaine ou via le hashtag Twitter #adore4synod. Devenez tous évangélisateurs ! Partagez cet article et faites connaître cette neuvaine via les réseaux sociaux.

Pourquoi sainte Thérèse de Lisieux ?

Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, docteur de l’Église, a été choisie comme la sainte patronne de cette neuvaine d’adoration eucharistique pour le Synode. Et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, parce que le dernier jour de la neuvaine tombera le
1er octobre, qui est sa fête dans le nouveau calendrier. Ensuite, parce que sainte Thérèse nous montre comment une âme qui adore Notre Seigneur dans le Très-Saint-Sacrement peut changer le monde. Même si, étant carmélite, elle n’a jamais quitté la France, l’Église l’a déclarée co-patronne des missions avec saint François-Xavier pour que nous comprenions toujours que la fécondité missionnaire de l’Église se réalise par la grâce obtenue par la prière. Enfin, le père et la mère de sainte Thérèse ont été béatifiés récemment – le 19 octobre 2008 – et ils offrent un exemple lumineux du mariage et de la vie familiale, montrant que ces derniers, vécus selon le projet de Dieu, sont une vocation, un appel à la sainteté et une source de joie.

Le pape François, enfin, semble beaucoup aimer la petite Thérèse et la cite souvent. Dans son message pour le Carême 2015, il a mentionné une lettre que la sainte a écrite peu avant de mourir, dans laquelle elle dit : « Je compte bien ne pas rester inactive au Ciel, mon désir est de travailler encore pour l’Église et pour les âmes »
(Lettre 254 du 14 juillet 1897). Dans le même message, le Pape a également dit que « pour recevoir et faire fructifier pleinement ce que Dieu nous donne, il faut dépasser les frontières de l’Église visible dans deux directions. D’abord, en nous unissant à l’Église du Ciel dans la prière ». Invitons sainte Thérèse à travailler et intercéder pour l’Église, le Pape et les pères synodaux, confiants dans son aide incessante et puissante. Elle qui avait dit : « Je compte bien ne pas rester inactive au Ciel, mon désir est de travailler encore pour l’Église et pour les âmes ».

Plus d’informations sur le site Web ou la page Facebook ou Twitter de la neuvaine.

Adapté par Élisabeth de Lavigne


Tags:
FamilleThérèse de Lisieux
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement