Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 16 octobre |
Sainte Hedwige
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

Service militaire : 80% des Français souhaitent son retour

Armée de Terre

Sylvain Dorient - Publié le 30/01/15

Nostalgie ? Les sondages montrent un regain d’intérêt pour le service militaire. Mais peut-on le rétablir ?

C’est le journal Ouest-France qui est venu confirmer l’impression générale dans son dernier sondage : oui, 80% des citoyens français seraient favorables au retour du service militaire. En cause : l’effet « Charlie Hebdo », la prise de conscience soudaine du rôle essentiel des hommes en uniforme, dans les rues comme en opérations extérieures, et la présence accrue de l’armée dans les rues au lendemain des attentats.

Mais pas que : déjà, un léger regain d’intérêt pour le service militaire s’était fait ressentir à partir de 2006, alors que l’attachement au service chûtait dans l’opinion publique depuis la loi du 28 octobre 1997 suspendant la conscription. Ainsi, selon un sondage Ifop de juin 2006, 59% de sondés regrettaient alors le service militaire, puis 61% en juillet 2008. Ils étaient 62% en 2012, soit une évolution timide mais qui vient à rebours de l’idée selon laquelle le service militaire serait ringard !

Dans le détail, ce sont tout de même les interviewés les plus âgés qui sont les plus favorables à l’idée, même si toutes les classes d’âge semblent pour : 69% chez les moins de 35 ans, 78% chez les 35-49 ans et 90 % chez les 65 ans et plus. Même les premiers concernés, les 18-24 ans se montrent majoritairement favorables à cette idée (67%) ! Sans surprise, le regret est plus largement exprimé à droite qu’à gauche. Dans le cas du sondage Ifop de 2008, les nostalgiques étaient 54% chez les sympathisants de gauche, 68% chez les sympathisants de l’UMP et 75% chez les partisans du Front national.

Rétablir, c’est possible ?

Xavier Bertrand, l’ancien ministre du Travail, propose de rétablir un service national court de trois mois pour tous les jeunes Français et Françaises âgés de 18 à 25 ans. Sur le plan strictement juridique, rien de plus facile : il n’a pas été abrogé mais simplement suspendu. On peut toutefois se demander si une période de temps aussi courte suffirait à « ressouder la jeunesse » comme le prétend avec optimisme Guillaume Bigot dans Causeur : « La fascination exercée par les armes et la discipline qui est celle de l’armée sont telles que quelques mois de "classes" suffiraient à transformer nos jeunes en soldats ».

Le service militaire pour tous ?

Problème, le service militaire n’était pas aussi rassembleur qu’on ne l’imagine, comme le rappelait François Chérèque sur France Inter. Dans les années 90, 30% des hommes y échappaient, dont une majorité de fils de cadre. C’est une ancienne et malheureuse tendance de la conscription, qui fait que notamment, les paysans étaient majoritaires en première ligne – en nombre et proportionnellement – pendant la guerre de 1914.

Plus grave, en 2015, dans un service militaire supposé « nous protéger du djihadisme » comme l’affirme Guillaume Bigot, la plupart des jeunes d’origine maghrébine ne feraient pas leur service. Le sociologue Elyamine Settoul cité par l’émission de France Info « Le vrai du faux » avance des chiffres étonnants : « Ainsi, parmi les 20 000 jeunes d’origine maghrébine théoriquement concernés par le service national, seuls 5 200 passeraient réellement sous les drapeaux, soit moins d’un quart d’entre eux. À l’échelle des 260 000 appelés formant le contingent annuel, leur proportion ne dépasserait pas 2% ».

Bref, si l’on parle d’un service militaire « creuset de la nation », aux vertus plus pédagogiques que stratégiques, encore faudrait-il qu’il réponde aux impératifs républicains : que l’égalité et la fraternité s’y retrouvent également !

Tags:
armee
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Wedding dresses collection Laure de Sagazan 2022
Marzena Devoud
Robes de mariée : les tendances de l’année 2022
2
Mathilde de Robien
La pyramide de la patience ou les étapes de la relation amoureuse
3
Agnès Pinard Legry
Mgr de Moulins-Beaufort et Gérald Darmanin, deux lectures du secr...
4
Agnès Pinard Legry
La « démission collective des évêques » est-elle envisageable ?
5
WEB2-SKY-shutterstock_719708074.jpg
Agnès Pinard Legry
De nouvelles preuves de l’existence de Dieu, un livre événement
6
Pope-Francis-Mgr-Giovanni-Ravelli-Antoine-Mekary-Aleteia
Agnès Pinard Legry
La silhouette qui va maintenant accompagner le Pape tous les jour...
7
Mathilde de Robien
Sept idées reçues sur la chasteté
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement