Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 16 mai |
Saint Honoré
home iconActualités
line break icon

Différence des sexes : c’est dans la tête !

© Public Domain

Sylvain Dorient - Publié le 29/01/15

Une récente étude confirme que les cerveaux des hommes et des femmes diffèrent structurellement.

Les cerveaux masculin et féminin ne sont pas « câblés » de la même façon. Est-ce à dire que la femme est une cruche ou l’homme un pâle brouillon d’Ève ? Pas si simple…
Les tests de QI opérés auprès des deux sexes n’ont pas pu établir de différence : en moyenne, hommes et femmes sont aussi intelligents. Pourtant, il existe des variations assez subtiles anatomiquement qui expliquent les légendes urbaines telles que « Elle ne sait pas lire les cartes routières » ou « Il n’écoute jamais » (étant entendu que toute légende a un fond de vérité). Une fois évacuée la différence de taille – les hommes ont un cerveau 10 à 20% plus gros, mais cela ne change rien à l’intelligence –, il reste des connexions qui ne s’organisent pas de la même façon.

Créneaux ratés et mots mélangés

Futurascience nous apprend que Ragini Verma, scientifique à l’université de Pennsylvanie (États-Unis), a recruté 949 jeunes gens, âgés entre 8 et 22 ans (428 garçons et 521 filles) pour analyser leurs cerveaux. Résultat : les centres dits de la « gestion du mouvement » et de « l’action » sont plus stimulés chez les hommes, tandis que chez les femmes ce sont les centres de la « logique » et de « l’intuition » qui sont privilégiés. L’homme aura plus de difficulté à énoncer ses sentiments, voire à gérer le langage, ce qui explique que ce soient les petits garçons qui remplissent les salles d’attente des orthophonistes. La gestion de l’espace poserait plus de soucis à la femme, d’où peut-être l’origine de la légende urbaine des créneaux féminins ratés.

Ils n’aiment pas les mêmes choses

Le documentaire du Norvégien Harald Eia qui connaît un succès durable sur Internet débutait par cette interrogation : comment se fait-il que dans les pays scandinaves, très égalitaires, le nombre de femmes ingénieurs soit seulement de 10% ? Même constat pour les infirmiers : 10% seulement d’infirmiers norvégiens contre 90% d’infirmières ! Et la Norvège n’est pas une exception : dans tous les pays du monde, de Singapour au Pakistan, il y a plus de femmes infirmières et plus d’hommes ingénieurs… La réponse ne tient pas à une question d’intelligence mais de centre d’intérêt. Les hommes aiment construire, tandis que les femmes préfèrent communiquer.

Voilà qui contredit formellement les théories selon lesquelles les genres sont construits par la société. À la suite de cette parution, l’Institut gouvernemental norvégien pour les études de genre, l’institut NIKK, a cessé de recevoir des subventions du gouvernement et a dû fermer.

Tags:
genresexe
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Soutane de Jean Paul II/attentat
Marzena Devoud
Qu’est devenue la soutane tachée de sang de Jean Paul II ?
2
FIRST COMMUNION
Edifa
Les écueils à éviter avant et après la première communion de son ...
3
Mgr André Joseph Léonard
Que penser des expériences de mort imminente ?
4
Hugues Lefèvre
13 mai 1981, 17h17 : « On a tiré sur Jean Paul II »
5
Camille Dalmas
Cinq choses à savoir sur le nouveau ministère laïc de Catéchiste
6
Thérèse Puppinck
Velankanni, le Lourdes de l’Orient
7
JOHN PAUL II FATIMA
Agnès Pinard Legry
La Vierge de Fatima a-t-elle sauvé la vie de Jean Paul II ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement