Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 26 février |
Saint Alexandre
home iconAu quotidien
line break icon

Le guide express de la belle-mère idéale

© michaeljung/SHUTTERSTOCK

LaFamilia.info - Publié le 27/01/15

Bientôt belle-maman ? Voici quelques conseils pour gérer et améliorer l'une des relations les plus compliquées qui soient...

Ah les belles-mères ! Certes, les innombrables plaisanteries et blagues qui courent sur le sujet cachent peut-être une certaine réalité, mais les erreurs commises par les parents, même bien intentionnés, peuvent aussi finir par nuire à la relation conjugale de leurs enfants.

Il est difficile, c’est sûr, de voir ses enfants quitter la maison pour fonder une nouvelle famille ; cependant, le plus cher désir des parents n’est-il pas que leurs enfants soient heureux, même si l’on a rêvé une autre vie pour eux ? Par conséquent, une fois les enfants mariés, l’attitude des parents doit être celle de l’accompagnement et du soutien, pas de critiques et de commentaires destructeurs susceptibles de troubler l’harmonie du couple.

Les 6 erreurs de belle-mère à éviter

Le respect, voilà ce qui doit régner dans la relation beaux-parents/belle-fille ou gendre, rester en dehors des décisions et du mode de vie des enfants et de leur famille. Voici les principales erreurs qu’une belle-mère doit éviter à tout prix : 
1. Essayer d’exercer votre autorité dans le foyer de votre fils ou fille ;
2. Critiquer les goûts de votre belle-fille dans la décoration de la maison qui relève – exclusivement – des choix du couple marié ;
3. Imposer votre propre manière d’élever, de traiter et d’éduquer vos enfants ou petits-enfants ;
4. Réclamer, moyennant des commentaires subliminaux, que votre fils marié continue à vivre dans votre foyer ; car au fond c’est que vous ne désirez pas vivre la séparation qu’implique son mariage ;
5. Être complice de toutes les erreurs commises par votre fils ; c’est alors que deux camps en quelque sorte se forment : d’un côté la mère et son fils ou sa fille et de l’autre l’époux(se) de plus en plus frustré(e) parce qu’incapable de contribuer à ce que son partenaire se corrige ;
6. Inventer toute sorte de « ruses » pour capter l’attention de votre fils, peu importe si celui-ci néglige sa propre relation conjugale.

Les 9 grands conseils à suivre

Les conseils suivants, tirés du site arvo.net et rédigés par Sylvia Villarreal, sont particulièrement pertinents pour les mères qui s’apprêtent à devenir belles-mères.

1. Ne jugez pas. En général, dès l’instant où nous faisons connaissance du partenaire de notre enfant, nous nous forgeons une idée dans notre esprit de comment il/elle est. Cherchez plutôt l’occasion de mieux le/la connaître et ne vous laissez pas guider par ce que vous croyez qu’il/elle est, mieux vaut se voir davantage pour mieux se connaître !

2. Prenez toujours son parti. Pendant un moment, mettez-vous à sa place, et songez que elle/lui essaiera toujours de vous plaire parce que vous êtes la mère de la personne qu’il ou elle aime ;  mettez-y donc du vôtre pour démarrer une véritable amitié.

3. Ne vous mêlez pas de tout. Rappelez-vous que les problèmes de couple sont uniquement leur affaire. Ne vous en mêlez pas, vous ne feriez qu’envenimer les choses ; ne montez pas non plus votre fils ou votre fille contre son partenaire. C’est uniquement à eux qu’il appartient de décider de ce qu’ils doivent faire.

4. Donnez-lui la place qui lui convient. Il est vrai qu’en tant que mère, nous sentons que nous méritons pleinement l’amour de nos enfants, mais vous devez comprendre que désormais son ou sa partenaire a la priorité. Tout comme vous avez fait un jour, c’est à leur tour de former une famille qui passe avant toute autre chose.

5. Ne faites pas en sorte que votre belle-fille se sente mal à l’aise. Évidemment qu’avec votre expérience vous en savez bien plus qu’elle, vous cuisinez ou repassez mieux. Mais il est inutile de le ressasser toujours, et encore moins en public, au contraire ! Complimentez-la quand elle décide de faire le gâteau au chocolat préféré de votre fils (même s’il n’a pas levé parfaitement). Mettez-vous à nouveau à sa place et songez comme on se sent mal quand on vous dit que vous avez tort, et surtout s’agissant de votre belle-mère.

  • 1
  • 2
Tags:
FamilleMariage
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
ANMOL RODRIGUEZ
Ewa Rejman
Défigurée à l’acide, mannequin, Anmol livre une fabuleuse l...
3
Les moines bénédictins
Père Christian Venard
Une nouvelle abbaye bénédictine en France !
4
ANGELS
Marzena Devoud
Comment les anges communiquent-ils entre eux ?
5
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
6
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
7
La rédaction d'Aleteia
Le pape François accepte la renonciation du cardinal Sarah
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement