Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 25 février |
Saint Nestor de Pamphylie
home iconCulture
line break icon

VIDÉO. Découvrez Kodjo, en première partie de Grégory Turpin à l’Olympia

Mathilde Rambaud - Publié le 26/01/15

À quelques mois du concert à l'Olympia de Grégory Turpin, découvrez tout au long de cette semaine les artistes qui assureront sa première partie... Pour commencer cette série, voici le rappeur Kodjo.

Kodjo est un chanteur né en 1978 à Kinshasa, au Congo. Arrivé en France à l’âge de 10 ans, Kodjo a grandi bercé par la musique africaine, avant de découvrir le rap quelques années plus tard. Son tout premier album, Un miracle, a vu le jour l’année dernière.

Que représente pour vous le fait de chanter à l’Olympia en première partie de Grégory Turpin ?
Kodjo :
C’est un grand cadeau de la part du Seigneur ! Et en plus, je vais le faire avec Grégory qui est quelqu’un que j’apprécie beaucoup, et qui est également mon producteur. Je me réjouis de participer à cette fête ! Je connais Grégory depuis assez longtemps maintenant… Nous nous étions rencontrés lors d’un concert et nous sommes devenus amis. L’Olympia représente, pour tous ceux qui aiment la musique, une expérience vraiment particulière. 

Pour quelles raisons avoir choisi de mettre votre foi en avant dans vos compositions ?
Kodjo : Cela s’est fait naturellement, avec mon évolution personnelle. J’ai rencontré le Seigneur qui m’a touché à travers des personnes qui ont témoigné autour de moi. Je me suis senti touché par son message et ma vie ne pouvait plus être comme avant. Je ne pouvais plus proposer ce que je chantais avant tellement j’étais touché par l’Amour de Dieu. Cette rencontre s’est faite tout en douceur et elle continue encore aujourd’hui !

Quel regard portez-vous sur le public et la chanson chrétiens d’aujourd’hui ?
Kodjo : Je sais que témoigner de ce que l’on a vécu, de ce que le Seigneur a fait dans nos vies, peut faire du bien à beaucoup de personnes. J’ai énormément de retour du public sur ce point, ce qui est encourageant pour la suite. Et ce ne sont pas forcément les chrétiens qui viennent me voir. Je suis amené à faire de l’évangélisation de rue et j’y rencontre des personnes qui ne sont pas spécialement chrétiennes. Même les croyants d’autres confessions sont touchés ! Le public est à chaque fois différent, mais il est toujours touché et c’est cela qui est le plus important. Je pense que ma musique peut aller au-delà du public chrétien, je le réalise de plus en plus.

Propos recueillis par Mathilde Rambaud

Retrouvez toutes les informations concernant le concert de Grégory Turpin à l’Olympia le 6 juin 2015 sur son site officiel.
Pour acheter vos places, cliquez ici.

Tags:
concertgregory turpinMusiqueolympia
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
La rédaction d'Aleteia
Le pape François accepte la renonciation du cardinal Sarah
2
ANMOL RODRIGUEZ
Ewa Rejman
Défigurée à l’acide, mannequin, Anmol livre une fabuleuse l...
3
Les moines bénédictins
Père Christian Venard
Une nouvelle abbaye bénédictine en France !
4
NEWBORN,
Mathilde de Robien
Dix prénoms originaux dérivés de Joseph
5
ANGELS
Marzena Devoud
Comment les anges communiquent-ils entre eux ?
6
Domitille Farret d'Astiès
Témoignages : heureux comme un scout !
7
Jeanne Larghero
La liberté de ne pas croire, un droit de l’homme ou un non-sens ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement