Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

État Islamique : Tokyo condamne l’exécution d’un des deux otages japonais

DR / YouTube
Kenji Goto
Partager

L'un des deux otages japonais détenus par l'Etat islamique, Haruna Yukawa, aurait été exécuté.

Les fanatiques de l’autoproclamé État Islamique ont annoncé, encore une fois via YouTube, l’exécution de l’un des deux otages japonais récemment présentés dans une vidéo. Il s’agirait de Haruna Yukawa, consultant en question de sécurité, capturé par les islamistes en août. Le second captif, le journaliste Kenji Goto, serait encore en vie.

Le président de la République française a condamné avec la plus grande fermeté l’assassinat barbare du ressortissant japonais enlevé par les terroristes de Daech. Il a également salué l’engagement déterminé du Japon dans la lutte contre le terrorisme international et son rôle actif en faveur de la paix au Moyen-Orient.

Cette fois, l’enregistrement diffère des mises en scène cruelles et sensationnalistes habituelles : en accompagnement d’une image de Kenji Goto, 47 ans, vêtu d’un T-shirt orange et montrant une photo de son compatriote décapité, une voix, apparemment celle du journaliste japonais, s’exprime en anglais. L’otage y déclare qu’Haruna Yukawa, « a été tué sur la terre du Califat islamique ». Demandant au gouvernement japonais d’agir pour éviter qu’il soit tué à son tour, il y est dit que ses ravisseurs le relâcheront en échange de la libération d’une combattante islamiste, Sadjida al Richaoui, détenue en Jordanie. Cette femme avait été arrêtée en 2005 en tentant de faire exploser la ceinture d’explosifs qu’elle portait sur elle dans un hôtel d’Amman. Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a réaffirmé que le Japon « ne céderait jamais devant le terrorisme ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]