Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 02 mars |
Bienheureux Charles le Bon
home iconActualités
line break icon

Pape François : « La famille n’est pas un terrain où l’on se livre à des batailles idéologiques »

© Sabrina Fusco

Radio Vatican - Publié le 24/01/15

DOCUMENT. Il n’existe pas de famille parfaite et il ne faut pas avoir peur de l’imperfection. C’est le pape François qui l’affirme dans un texte rendu public vendredi.

C’est à la famille que le pape François a voulu consacrer son message annuel pour la Journée mondiale des communications sociales publié à la veille de la fête de saint François de Sales, patron des journalistes.

Car, écrit-il, la famille est une école de communication et non pas un objet de batailles idéologiques. Le Saint-Père invite à ne pas craindre les conflits, mais à les affronter de manière constructive. C’est au sein de la famille, plus que partout ailleurs, qu’on découvre ses propres limites et celles des autres, ainsi que les problèmes petits et grands de la coexistence. La famille peut devenir une école de pardon. Un enfant qui apprend au sein de sa famille à écouter les autres, à parler avec respect, à exprimer son point de vue sans nier celui des autres, deviendra un bâtisseur de dialogue et de réconciliation dans la société.

La famille, une grande ressource

Le pape François invite à redécouvrir que la famille est toujours une grande ressource et pas un problème ou une institution en crise. Il regrette que les médias la présentent comme un modèle abstrait qu’il faut accepter ou refuser, défendre ou attaquer, comme une idéologie des uns contre les autres alors qu’il s’agit d’une réalité concrète qui doit être vécue. L’information est certes importante, reconnait-il, mais elle ne suffit pas. Trop souvent elle simplifie, elle oppose les différences et renvoie dos à dos au lieu de proposer un regard d’ensemble.

La place des nouveaux médias

Il faut réapprendre à raconter et pas seulement à produire et à consommer des informations. La communication doit donc devenir plus authentique et humaine. Le Souverain Pontife a invité les journalistes à comprendre que les voix sont multiples et que chacune est irremplaçable, surtout dans une société marquée par les médisances, les bavardages et la zizanie. Le défi est de taille, car aujourd’hui les nouveaux médias occupent une place importante notamment auprès des plus jeunes. Ils peuvent entraver la communication s’ils deviennent un moyen de se soustraire à l’écoute des autres, de s’isoler, de combler tous les silences. Ils peuvent au contraire aider à renouer ou à garder des contacts, à remercier ou à demander pardon. D’où la nécessité d’orienter les nouvelles technologies plutôt que de se laisser guider par elles.

Quant aux familles, le pape François les exhorte à ne pas lutter pour défendre le passé mais à travailler, avec patience et confiance dans leurs milieux de vie, pour construire l’avenir. Après l’assemblée extraordinaire d’octobre dernier, un autre synode des évêques sera consacré à la famille en octobre prochain. C’est dire l’importance que le Souverain Pontife attache à cette thématique.

« Communiquer la famille : milieu privilégié de la rencontre dans la gratuité de l’amour ». En voici le texte intégral :

Le thème de la famille se trouve au Centre d’une réflexion ecclésiale approfondie et d’un processus synodal qui comporte deux synodes, un extraordinaire – qui vient d’être célébré – et un synode ordinaire, convoqué pour octobre prochain. Dans ce contexte, il m’a semblé opportun que la famille soit le point de référence du thème de la prochaine Journée mondiale des communications sociales. La famille est du reste le premier lieu où l’on apprend à communiquer. Retourner à ce moment originel peut nous aider autant à rendre la communication plus authentique et plus humaine qu’à considérer la famille d’un nouveau point de vue.

Nous pouvons nous laisser inspirer par l’icône évangélique de la visitation de Marie à Élisabeth (Lc 1, 39-56). « Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : “Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni” »

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
Tags:
FamillePape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
3
Christine Pellen
GPA : mère génétique de 10 enfants, elle ne compte pas s’arrêter ...
4
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
5
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
6
BLESSED CHILD
Philip Kosloski
Une courte prière pour bénir son enfant
7
ZABAWA W ZWIĄZEK
Mathilde de Robien
La technique du disque rayé pour se libérer d’une relation toxiqu...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement