Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 13 juin |
Saint Antoine de Padoue
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Terrorisme : des complices de Coulibaly écroués, un raté dévoilé

Amedy Coulibaly

AFP PHOTO

<span>This screengrab taken on January 11, 2015 from a video released on Islamist social networks shows a man allegedly claiming to be Amedy Coulibaly, who is suspected of killing a policewoman in Montrouge on January 8 and four hostages after seizing a Kosher supermarket in Paris on January 9, 2015. Coulibaly is also said to have been in close contact with the Kouachi brothers who killed twelve people during an attack on French Magazine Charlie Hebdo on January 8. AFP PHOTO / OFF -- EDITORS NOTE --- RESTRICTED TO EDITORIAL USE -- MANDATORY CREDIT &quot;AFP PHOTO / NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS -- DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS</span>

Philippe Oswald - publié le 21/01/15

Quatre complices présumés d’Amedy Coulibaly ont été placés en détention provisoire dans la nuit de mardi à ce mercredi. Coulibaly lui-même avait été contrôlé peu avant de passer à l'action…

Mis en examen au soir du 20 janvier pour « association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d’atteintes aux personnes », quatre complices présumés du djihadiste Amedy Coulibaly ont été placés en détention provisoire dans la nuit. Ce sont des hommes âgés de 22 à 28 ans soupçonnés d’avoir apporté un soutien logistique, notamment en armes et en véhicules, au terroriste (BFMTV). Les enquêteurs ont découvert tout un arsenal allant de la dague et de nombreuses armes à feu aux détonateurs, ainsi qu’un Coran et des images d’un drapeau djihadiste, dans un appartement occupé par le tueur Gentilly (Val-de-Marne). « Un logement conspiratif » selon l’expression du procureur  (Le Monde).

« Les quatre mis en examen, Willy P., Christope R., Tonino G. et Michaël A. sont poursuivis pour association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d’atteintes aux personnes. L’un d’entre eux est également mis en examen pour détention et port ou transport d’armes. Aucun n’est mis en examen pour complicité d’assassinat » (RTL). Deux d’entre eux sont passés par la case prison, mais aucun n’a d’antécédent en matière de terrorisme. En revanche, Coulibaly était fiché comme un dangereux islamiste.

Un banal contrôle routier

Aurait-il pu être arrêté avant d’assassiner une policière municipale à Montrouge, le 8 janvier (le lendemain de la tuerie perpétrée à Charlie Hebdo par les frères Kouachi) et quatre clients ou employés du supermarché casher de la porte de Vincennes, le 9 janvier ? Amedy Coulibaly a été contrôlé par hasard par des motards de la Préfecture de police le soir du 30 décembre à Paris, selon Le Canard enchaîné. Il était au volant d’une voiture louée avec à ses côtés sa compagne Hayat Boumeddiene, qui est aujourd’hui l’une des personnes les plus recherchées de France.

Les motards, résume Le Figaro, « consultent  c’est la routine  le fichier des personnes recherchées (FPR) et voient une mention leur demandant d’obtenir des renseignements sans attirer l’attention pour un suspect considéré comme dangereux et appartenant à la mouvance islamiste. Les deux membres des forces de l’ordre informent leur hiérarchie et les services antiterroristes. Mais personne ne réagit (…) les policiers laissent partir la voiture… La trace de Coulibaly est perdue ».

Si les motards n’ont fait qu’obéir à la consigne de ne pas interpeller ce membre de la mouvance islamiste,  les forces de l’ordre trouvent la pilule amère… Et bien plus encore les familles des victimes. 

Tags:
Terrorisme
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-exister-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement