Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 18 mai |
Saint Eric de Suède
home iconActualités
line break icon

Irak : l’État islamique libère 350 yézidis

Emre Ilikan - Anadolu Agency

KIRKUK, IRAQ - JANUARY 17: Medical teams treat the Yazidis freed by Islamic State of Iraq and the Levant (ISIL) at Al-Tun Kopri health centre, located half way between the northern Iraqi city of Kirkuk and Arbil on January 17, 2015. ISIL freed more than 200 Iraqi Yazidis, among them elderly men and women, children, and people with mental disabilities, in the country&#039;s Kurdish north on Saturday after being held by the Islamic State jihadist group for more than six months. ISIL militants attacked Yazidis in northwest Iraq last summer, killing or capturing and enslaving thousands of the minority group. (Emre Ilikan - Anadolu Agency)<br /> <br /> <br /> &nbsp;

Sylvain Dorient - Publié le 20/01/15

Les Kurdes ont accueilli d’anciens prisonniers de Daesh à Kirkouk, dans le Kurdistan irakien. Ils sont dans un état de santé déplorable.

Le général Shirko Fatih, commandant des forces kurdes à Kirkouk, décrit un cortège d’éclopés, accueillis par l’armée kurde ce samedi 17 janvier 2015. Ils sont au moins 350 dont quelques enfants. Tous les autres sont des vieillards, des malades et des handicapés. « Ils ont l’air perdus, explique le général, certains sont sur des chaises roulantes, d’autres s’appuient sur des bâtons… »

Des mois de calvaire

Un vieil homme témoigne du calvaire qu’ils ont vécu pendant plusieurs mois dans Romandie : « C’était tellement dur… Pas seulement à cause du manque de nourriture, mais aussi parce que nous avons été longtemps inquiets ». Lorsque les islamistes les ont fait monter dans des bus, ils se sont attendus à être abattus dans le désert ; mais ils ont finalement été amené jusqu’au front entre Kurdes et djihadistes, près de la ville de Kirkouk. Ils étaient retenus en otages à Mossoul, ville irakienne passée sous le contrôle de l’autoproclamé État islamique (EI) en juin. Les nouveaux arrivants ont aussitôt été accueillis par des réfugiés yézidis cherchant leurs proches disparus.

Les yézidis se trouvent en quelque sorte tout en bas de l’échelle de « valeurs » de l’EI. Considérés comme des hérétiques, ils peuvent être réduit en esclavage. Les femmes yézidis notamment, sont vendues sur la base d’un « catalogue » dont la diffusion sur Internet a choqué le monde entier. Les prix sont fixés en fonction de l’âge des captives. Cette organisation sinistre prouve bien que l’on est en présence d’un trafic institutionnalisé.

L’épisode de ce samedi représente donc un espoir pour les 3 000 yézidis qui seraient encore aux mains de l’EI : c’est la plus grande libération d’otages qu’ait jamais effectuée cette organisation. Certains, comme la députée yézidie Vian Dakhil, avancent que l’EI serait en mauvaise posture face aux peshmargas kurdes appuyés par l’aviation de la coalition internationale. Ils se débarrasseraient de leurs otages faute de ressources, car ils seraient incapables de les nourrir.

Le siège du Sinjar brisé

L’hypothèse est discutable dans la mesure où les otages relâchés n’avaient pas de valeur marchande, seuls les plus malades ou les personnes très âgées ont été libérés. Mais de fait, sur le terrain, les Kurdes marquent des points. Fin décembre, ils brisaient le siège du mont Sinjar, permettant d’évacuer des milliers de réfugiés yézidis. Cette victoire leur ouvre la voie vers la ville de Sinjar, localité stratégique située entre la ville de Mossoul et la frontière syrienne. Depuis la bataille pour Kobané, qui aura marqué le premier revers de l’organisation islamiste, celle-ci semble incapable de poursuivre ses conquêtes fulgurantes du printemps et de l’été 2014.

Tags:
État islamiqueIrak
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Mgr André Joseph Léonard
Que penser des expériences de mort imminente ?
2
The Agonie of the garden
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
La dernière prière de Jésus
3
Camille Dalmas
Cinq choses à savoir sur le nouveau ministère laïc de Catéchiste
4
PRAY
Mathilde de Robien
Les cinq étapes indispensables d’une prière réussie
5
Thérèse Puppinck
Velankanni, le Lourdes de l’Orient
6
Soutane de Jean Paul II/attentat
Marzena Devoud
Qu’est devenue la soutane tachée de sang de Jean Paul II ?
7
DIVINE MERCY
Philip Kosloski
Le pouvoir de la prière de 15h à la Divine Miséricorde
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement