Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 06 mai |
Saint François de Laval
home iconActualités
line break icon

Sri Lanka : le pape François rencontre les leaders religieux

© MUNIR UZ ZAMAN / AFP

Pope Francis (L) receives a shawl as a gift from Sri Lankan Hindu priest Kurukkal SivaSri T Mahadeva during an inter-religious meeting in the Bandaranaike Memorial International Conference Hall in Colombo on January 13, 2015. Pope Francis urged respect for human rights in Sri Lanka as he began a two-nation Asia tour on the island, bearing a message of peace and reconciliation after a long civil war. AFP PHOTO / Munir uz ZAMAN

Radio Vatican - Publié le 14/01/15

Un temps fort, placé sous le signe du dialogue en vue de la reconstruction et de la pacification du pays, qui a fait l'unanimité au sein de toutes les comunautés.

La première journée du Pape au Sri Lanka s’est achevée ce mardi soir par une rencontre interreligieuse au Centre de congrès du BMICH dans le centre de Colombo. Une rencontre peu commune, placée sous le signe du dialogue pour la reconstruction du pays et l’établissement d’une paix solide au Sri Lanka. Une rencontre n’ayant suscité aucune critique de la part d’aucun groupe.

Accueilli, là encore, par les « baraya », les tambours et des danseurs, François a gravi les quelques marches de ce grand centre de conférence offert par la Chine au pays au début des années 70, fait de verre et de béton.

Dans la salle principale du bâtiment, au premier étage, les centaines de sièges de velours rouge étaient occupés par des leaders et représentants des principales religions présentes dans le pays. À droite de la salle, un parterre de bouddhistes, soie orange, vert foncé ou violette – en fonction de leur ordre d’appartenance. À gauche, les catholiques dans leurs soutanes blanches, enserrés dans leurs ceintures de soie violette ou rouge. Derrière eux, des hindous, avec des traits de suie ou le troisième œil de Shiva dessiné en un point rouge sur le front, mais aussi des musulmans tout de blanc vêtus.

François entouré de bouddhistes, d’hindous, de musulmans

Pas d’applaudissement à l’arrivée du Pape, toujours le son des tambours. Sur l’estrade, François s’est installé au centre, entouré de deux moines bouddhistes, d’un hindou, de l’évêque anglican de la capitale et d’un leader musulman. Les bouddhistes, éventails en main, sont restés assis pour prier d’une seule voix. Deuxième temps de prière : l’archevêque anglican, debout les mains tournées vers le ciel, a remercié le Pape pour cette visite dans leur pays.

Les interventions étaient en tamoul, cinghalais et anglais. Le leader musulman de la communauté Maulavi, en particulier, a prononcé un discours fort, condamnant les récentes attaques en France ou au Pakistan. « L’islam est une religion de paix et d’harmonie. » Ash-Sheikh M.F.M. Fazill a de manière plus générale dénoncé les actes terroristes au nom de Dieu. Au Sri Lanka, un groupe bouddhiste extrémiste politisé a incendié plusieurs mosquées et magasins tenus par des musulmans ces derniers mois. Le leader musulman espère que de nouveaux ponts vont pouvoir se construire, grâce à la venue du Pape, pour construire l’unité.

Le dernier à intervenir fut le Pape. Fidèle à Nostra Ætate et à Vatican II, il a réaffimé le sincère respect de l’Église pour chacun, pour chaque tradition et chaque croyance : « Dans cet esprit, l’Église catholique désire coopérer avec vous et toutes les personnes de bonne volonté afin de garantir la prospérité à tous les Sri-Lankais ».

S’il souligne l’urgence, après des années de guerre, de travailler à la guérison et à l’unité dans le pays, « un engagement noble », d’instaurer une solidarité fraternelle, « un baume réparateur » pour tous ceux qui souffrent encore d’avoir perdu leurs proches, pour les nécessiteux, les pauvres, tous ceux qui attendent « avec anxiété une parole de consolation et d’espérance », François rappelle comme il l’avait déjà fait en Corée, l’importance de ne pas « oublier » son identité propre.  

S’assumer pour dialoguer

François juge le dialogue essentiel pour se comprendre et se respecter l’un l’autre, mais pour qu’un tel dialogue soit « réellement efficace », il faut présenter ses convictions de manière « pleine et franche ». Ainsi apparaîtra ce que nous avons en commun, dit en substance le Pape. « De nouvelles routes » s’ouvriront alors.

Enfin, en ce moment particulier de l’histoire du pays, « nous ne devons pas permettre que les croyances religieuses soient abusivement utilisées pour servir la violence ou la guerre. Nous devons être clairs et non équivoques en demandant à nos communautés de vivre pleinement les commandements  de paix et de coexistence qui appartiennent à chaque religion, et dénoncer les actes de violences lorsque ces derniers sont commis ».

Tags:
dialogue interreligieuxPape FrançoisSri Lanka
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
POPE FRANCIS
Agnès Pinard Legry
Voici comment participer au « marathon de prière » du pape Franço...
2
WHATSAPP
Edifa
Joies et limites des groupes WhatsApp familiaux
3
POPE FRANCIS AUDIENCE
I.Media
Des sanctuaires du monde entier mobilisés pour le marathon de pri...
4
I.Media
Pourquoi la date de canonisation de Charles de Foucauld n’a...
5
CHANTEURS ORTHODOXES
J-P Mauro
[Vidéo] : prolongez la joie de Pâques avec ce sublime chant ortho...
6
Jeanne Larghero
Être mère « selon l’esprit », les trois conseils de vie de Madele...
7
La rédaction d'Aleteia
Padre Pio : sa vie, ses miracles, ses souffrances, son héritage
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement