Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 26 octobre |
Saint Demetrius
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

Ne pas rire tue : pourquoi l’humour doit devenir une priorité de santé publique

© CREATISTA/SHUTTERSTOCK

Atlantico - Publié le 14/01/15

Le drame qui s'est abattu sur Charlie Hebdo n'a pas eu pour effet de départir les survivants de leur sens de l'humour, bien au contraire ! La nature humaine reprend ses droits.

Martine Medjber-Leignel est sychothérapeute et enseignante à l’Ecole Internationale du Rire, co-auteure avec la journaliste Joëlle Cuvilliez de Le rire pour les nuls (First Editions).

L’humour a été invoqué à de multiples reprises ces derniers jours pour faire face à la tragédie de Charlie Hebdo. Certaines études (voir ici) ont mis en évidence le rôle du rire dans le soulagement de cas de dépression ou d’anxiété : pourquoi l’humour, et par extension, le rire, nous soulagent-ils ainsi ?
Martine Medjber-Leignel : Le fait de rire permet de relâcher la pression, de conduire le plus directement au lâcher-prise. Cet acte oblige à expirer tout le gaz carbonique qui se trouve dans les  poumons, puis à inspirer de nouveau de l’oxygène, ce qui permet de régénérer le sang, les cellules nerveuses et les neurones. Éclater de rire, c’est donc un peu comme ouvrir grand les fenêtres d’une maison !

La dépression, les ruminations, les pensées négatives sévissent au niveau de la tête. Le rire, lui, permet de revenir au corps et à l’instant présent. Même s’il est possible de rire seul, généralement cela se fait à plusieurs. Partager le rire avec autrui crée une ouverture d’esprit et de cœur qui permet de se soustraire à la pression et à l’autocritique. Fondamentalement, le rire est une prise de recul sur nous-même, sur la vie et les événements, même les plus graves.

L’organisation d’une soirée consacrée à Charlie Hebdo et à l’humour dimanche 11 janvier sur France 2, ainsi que le fait que des chroniqueurs radio et télé aient tout de même cherché à faire rire, sont donc des réactions naturelles ?
M. M-L :  C’est une façon de relâcher la pression émotionnelle car le choc à été violent pour tous ; c’est aussi une manière d’offrir une respiration salvatrice au milieu de cette tragédie et de célébrer la vie quoiqu’il arrive. Que faire de mieux que d’éclater de rire lorsque les mots ne suffisent plus ? Il se trouve que j’ai participé à la Marche républicaine de dimanche dernier en compagnie de quelques membres du club de rire de Vincennes : comme tout le monde, nous partagions la même énergie pacifique, ce qui n’a pas empêché des éclats de rire de s’inviter. Le rire fait partie de la vie, en parallèle de tous les désespoirs. Lire la suite sur Atlantico

Tags:
charlie hebdohumour
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
JOHN PAUL II
Marzena Devoud
Le jour le plus heureux de la vie de Jean Paul II
2
WEB2-PERE-BRUNO-RAFFARA.jpg
Marthe Taillée
Bruno Raffara, père, grand-père et prêtre
3
Maria Paola Daud
Pourquoi Michel-Ange n’a-t-il jamais terminé cette Pietà ?
4
WEB2-MISSEL-FORMATION-ABBENICO.jpg
Agnès Pinard Legry
Les prêtres se préparent à un grand changement
5
I.Media
Le pape François révèle les pays qu’il visitera dans les prochain...
6
ZITA
Mathilde de Robien
Cette magnifique prière gravée dans les alliances de Charles et Z...
7
WEB2-POITIERS-shutterstock_1857434686.jpg
Bérengère Dommaigné
À Poitiers, un établissement catholique reçoit des menaces
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement