Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 03 août |
Sainte Lydie
home iconActualités
line break icon

Sri Lanka et Philippines : François, pèlerin de la réconciliation et du dialogue

AFP PHOTO/ LAKRUWAN WANNIARACHCHI

Sri Lankan Christian devotees take part in the annual Way of the Cross ritual, which symbolises the final journey of Jesus Christ before he was crucified, during a Good Friday service in Colombo on April 18, 2014. Christians account for around six percent of Sri Lanka's 20 million population. AFP PHOTO/ LAKRUWAN WANNIARACHCHI

Chiara Santomiero - Publié le 12/01/15

Le Saint-Père s'apprête à effectuer son deuxième voyage apostolique en Asie. Du 13 au 19 janvier, un programme chronométré l'y attend.

Le voyage du pape François au Sri Lanka et aux Philippines sera placé sous le signe du « dialogue et de la réconciliation », a affirmé le père Federico Lombardi, porte-parole du Bureau de presse du Vatican. Il s’agit du deuxième voyage du Souverain Pontife en Asie, après la Corée du Sud au mois d’août, ce qui témoigne de « l’intérêt du pape François pour ce grand continent ». Les deux pays ont reçu la visite des papes Paul VI en 1970 et Jean-Paul II en 1995. Le seul voyage aux Philippines remonte à 1981, ce pays étant l’unique État majoritairement catholique du continent.

Le risque d’une instrumentalisation politique

C’est après des élections présidentielles anticipées le 8 janvier, que le pape François se rend au Sri Lanka, un pays situé au sud de l’Inde. Le risque d’une éventuelle instrumentalisation politique a marqué les préparatifs de la visite du Pape ; et, dans une note, la Conférence épiscopale du Sri Lanka a invité les candidats à s’abstenir de toute initiative dans ce sens. Le pays cherche à laisser derrière lui le dramatique conflit civil qui a opposé pendant 30 ans l’armée gouvernementale du  Sri Lanka à la guérilla séparatiste des
« Tigres » tamouls, battus de façon sanglante en 2009. L’Église catholique du pays est aujourd’hui appelée à jouer un rôle particulier : « Les catholiques sont issus des deux ethnies tamoule et cinghalaise, alors que les bouddhistes sont majoritairement cinghalais, et les hindous à majorité tamoule », a souligné le père Lombardi. On peut donc s’attendre à ce que, dans ses quatre interventions officielles prévues au Sri Lanka, le Pape lance des « appels répétés à la réconciliation et à la paix, y compris dans le cadre du dialogue interreligieux ».

Un programme millimétré

Après l’arrivée à l’aéroport international de Colombo le 13 janvier au matin, une visite officielle au palais présidentiel est prévue, suivie d’une rencontre avec les évêques du Sri Lanka à l’archevêché de Colombo, puis d’une seconde  avec les membres des autres religions au Bandaranaike Memorial International Conference Hall. Le dialogue interreligieux revêt une  importance fondamentale dans un pays où les chrétiens ne représentent que 7% de la population, contre 70% de bouddhistes, 12-13%  d’hindous et un peu moins de 10% de musulmans. 

Mercredi, le Pape présidera la messe de canonisation du bienheureux Joseph Vaz, le premier saint du pays, et se rendra ensuite en hélicoptère au sanctuaire de Notre-Dame-du-Rosaire à Madhu, un lieu particulièrement approprié  pour « prier pour la réconciliation dans la zone du conflit ». Lors la guerre civile, le pape Benoît XVI avait demandé la protection de la Vierge de Madhu, pour hâter « le moment de la paix et de la réconciliation nationale »

La dernière étape du séjour du Souverain Pontife au Sri Lanka, avant de s’envoler pour les Philippines, sera la visite, dans la matinée de jeudi, à l’Institut culturel Benoît XVI, créé pour travailler à la réconciliation après le conflit, puis la prière dans la chapelle Notre-Dame-de-Lanka au Bolawalana.

Aux Philippines, où l’Église s’apprête à célébrer l’anniversaire des 500 ans de l’évangélisation qui remonte à l’arrivée de Magellan en 1621, le voyage du Pape se déroulera sous le signe de « Mercy and Compassion » (Miséricorde et Compassion), le  thème choisi par les évêques pour la rencontre personnelle de chacun avec Jésus et avec les victimes du violent ouragan qui a fait en 2013 plus de
7 000 morts et touché 15 millions de personnes.

Le vendredi 16 janvier, après la cérémonie d’accueil au palais présidentiel avec le chef de l’État Benigno Simeon « Noynoy » Aquino III, auront lieu une rencontre avec les autorités et le corps diplomatique, ainsi qu’une célébration eucharistique avec les évêques, prêtres, religieux et religieuses en la cathédrale de l’Immaculada-Concepción de Manille. Dans l’après-midi, se tiendra la rencontre avec les familles philippines au Mall of Asia Arena : le père Lombardi  a souligné l’importance des liens familiaux pour le peuple philippin et a invité à prêter attention aux groupes familiaux qui présenteront les intentions, parmi lesquels un groupe dirigé par une matriarche centenaire avec ses enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants et même arrière-arrière-petits-enfants. 

  • 1
  • 2
Tags:
Pape FrançoisPhilippinesSri Lanka
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
La mise en garde du pape François contre la « tentation idolâtre ...
2
Lauriane Vofo Kana
Un livre pour garder l’espérance en temps de covid se hisse...
3
C8 Messe 15 août
La rédaction d'Aleteia
La diffusion de la messe du 15 août sur C8 fait réagir
4
Jeanne et Jean Bodet - Bébé Cotignac
Lauriane Vofo Kana
Meurtris par quatre fausses couches, ils accueillent leur « bébé ...
5
Louis Manaranche
« Traditionis Custodes » : un appel à l’unification liturgique
6
MESSE-TRIDENTINE
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : « L’occasion d’un rapprochement en v...
7
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement