Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 30 juillet |
Sainte Juliette
home iconActualités
line break icon

Guyane : le Conseil général doit continuer à rétribuer les prêtres catholiques

DR / Wikimedia

guyane française

Judikael Hirel - Publié le 02/01/15

À la fin du mois de décembre, le tribunal administratif de Cayenne a ordonné au président du Conseil général de Guyane de « rétablir sans délai » le versement de la rétribution de 26 prêtres.

Aleteia vous en avait parlé dès mai 2014, alors que l’évêque de Cayenne venait de l’apprendre : le Conseil général de Guyane ne paierait plus le salaire des prêtres, jusqu’alors rémunérés par l’État, comme en Alsace et en Lorraine. Une décision à la fois subite, unilatérale et… illégale. Fin juin, le tribunal administratif suspendait la décision du Conseil général. Mais il aura fallu une saisie arrêt sur les comptes du Conseil général en octobre pour contraindre son président à régler les salaires dus aux prêtres du département.

Hors de ses compétences

Dernier épisode de ce feuilleton politico-juridique sur la terre natale et électorale de l’actuelle Garde des Sceaux, le tribunal administratif de Cayenne a ordonné le 29 décembre au président du Conseil général de Guyane, Alain Tien-Liong, de « rétablir sans délai » le versement de la rétribution des 26 prêtres.

Le tribunal a souligné que le président du Conseil général n’avait pas «​ compétence » pour mettre fin «​ unilatéralement »à ces rémunérations. En audience publique, le 15 décembre, le rapporteur public avait noté que cela relevait «​ du législateur ». La rétribution des membres du clergé catholique de Guyane est toujours régie par une ordonnance royale de Charles X du
27 août 1828 qui « comprend le paiement des ministres du culte », a rappelé le tribunal.

C’est depuis mai dernier que 26 prêtres, sur les 38 que compte actuellement la Guyane, ne recevaient plus de rémunération de la part du département. Originalité juridique : la collectivité territoriale avait en revanche continué à rétribuer l’évêque de Cayenne. Et maintenant ? Le président du Conseil général de Guyane se décidera-t-il à prendre une bonne résolution en 2015 : respecter la loi et les décisions de justice ?

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
3
MARIAGE
Timothée Dhellemmes
Pass sanitaire : quelles sont les règles pour les mariages ?
4
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
5
SCROVEGNI
Agnès Pinard Legry
Les splendides fresques de Giotto désormais au patrimoine mondial...
6
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
7
Martin Steffens
Martin Steffens : « Le pass sanitaire est une défaite de la moral...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement