Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 26 septembre |
Saints Côme et Damien
home iconActualités
line break icon

Bangladesh : le fléau des mariages précoces

Eglises d'Asie

Eglises d'Asie - Publié le 02/01/15

(…) La responsabilité de nos élus devrait être de protéger les jeunes femmes des coutumes rétrogrades qui brident leur existence, et non pas de changer les lois pour maquiller les statistiques du gouvernement. Mais malgré la réponse inadaptée de nos politiciens, l’avenir s’annonce prometteur ; des études montrent en effet que le nombre des mariages précoces est en baisse. Cependant, nous avons encore un long chemin à parcourir pour arriver à renverser le postulat multiséculaire selon lequel une adolescente est en elle-même un problème pour lequel la seule et unique solution est le mariage.

L’intégralité de cet article sur le site de l’agence d’information des Missions Étrangères de Paris (MEP), Églises d’Asie (eda/msb).

Notes
(1) Parmi les nombreuses initiatives de l’Église catholique, la Caritas Bangladesh a lancé des campagnes de prévention dans les zones rurales – les plus touchées par le phénomène – où elle organise des gambhiras,sorte de théâtre dansé où sont abordées ces questions de façon burlesque et didactique à la fois. Auprès des chrétiens eux-mêmes, les prêtres catholiques sont amenés à réaffirmer régulièrement la position de l’Église vis-à-vis des mariages précoces et de la dot, interdisant parfois le mariage s’il y a lieu, ndlt.
(2) La dot, interdite au Bangladesh depuis 1980, consiste en une importante somme d’argent et en cadeaux coûteux (scooter, téléviseur, bijoux, terres, bétail, etc.), offerts par la famille de la future mariée aux parents du fiancé. Elle peut endetter parfois la famille de la mariée sur plusieurs générations. L’une des conséquences directes de cette coutume est que les infanticides et avortements d’enfants de sexe féminin se sont multipliés au Bangladesh. Les violences conjugales, tortures, « attaques à l’acide » ou immolations par le feu sont également de plus en plus fréquemment rapportées par les médias, toujours en rapport avec des problèmes de dot, ndlt.
(3) Suite à ce rapport, qui précisait également que 66% des filles au Bangladesh se mariaient avant leur majorité – soit le taux le plus élevé d’Asie du Sud –, les Nations Unies ont fait part de « leur préoccupation » au gouvernement, l’invitant à mettre en place rapidement « un ensemble législatif solide » afin de contrer cette tendance, ndlt.

Légende photo : Mariage d’enfants au Bangladesh.

  • 1
  • 2
Tags:
bangladeshmariages forces
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
2
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
3
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
4
Caroline Moulinet
Ce geste tout simple à faire lorsque tout va de travers
5
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
6
Mathilde de Robien
Médecins et intellectuels dénoncent l’idéologie de l’autodétermin...
7
184833616
Marzena Devoud
Que dire à un proche en fin de vie ? Sept pistes pour vivre ce te...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement