Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Roberto Benigni : « Nous avons besoin des dix commandements ! »

© Public Domain
Partager

Le célèbre acteur et réalisateur de La Vie est belle a fait exploser l'audience de la télévision publique italienne… en commentant le décalogue !

Ce n’est pas sur France Télévision que l’on risque de voir cela… Même le Pape l’aurait appelé pour le féliciter ! Le spectacle sur les dix commandements de Roberto Benigni, célèbre acteur et réalisateur italien, a remporté un véritable succès en passant en décembre sur l’antenne de la RAI, première chaîne publique italienne. Un triomphe, même : près de 9 millions d’Italiens étaient devant leurs écrans.
 

Des paroles vivantes

Mais comment se fait-il que parler des dix commandements puisse séduire autant de téléspectateurs ? Roberto Benigni l’a expliqué lui-même dans une interview réalisée avant le spectacle, le 13 décembre : les dix commandements « ont marqué à jamais la vie de l’Occident, peut-être aussi de l’Orient. Du monde entier. Ce sont des paroles vivantes, qui contiennent morale et éthique. Elles ont fait entrer l’infini dans la vie quotidienne : si nous disons, “Souviens-toi de sanctifier le jour du Seigneur ”, aussitôt nous pensons à la messe du dimanche. Or c’est quelque chose qui nous transporte aux confins de l’univers ».

Nous avons besoin des dix commandements

Mais pourquoi avoir choisi les dix commandements ? La réponse est instantanée : « Parce que nous en avons besoin. Au sens le plus religieux et profane du terme, c’est la plus belle histoire du monde, une histoire que nous croyons connaître, mais qui se révèle toujours nouvelle. C’est la loi des sentiments : pour la première fois, on nous donne des règles, des règles d’une réalité impressionnante »« Les commandements ont été écrits par Dieu avec son doigt, poursuit Roberto Benigni. Je vais faire la version originale, ce que l’Auteur a écrit, très précisément. La Bible parle d’un peuple apeuré, effrayé, désespéré (comme nous le sommes tous) parce que la liberté fait peur à tout le monde, car il s’agit d’une responsabilité dont personne ne voulait. »
 

Rien de mystique

En survolant avec humour l’actualité, l’acteur veut « inviter le public à réfléchir sur quelque chose en nous, qui nous fait sentir que nous sommes vivants. Rien de mystique, que ce soit clair. Je fais un spectacle sur les paroles les plus célèbres de l’humanité, sur la plus belle histoire qui soit au monde : celle d’un homme qui gravit une montagne et demande comment sauver un peuple désespéré. Je pense que cela fait beaucoup de bien aux gens d »entendre ces paroles ». Selon lui, les commandements « sont tous stupéfiants ». Mais il en est deux qu’il préfère : les deux seuls qui ne comportent pas d’interdiction,  de « ne… pas » : « Vus ainsi, ils perdent un peu de leur valeur. Mais, en les lisant, je me suis mis à faire des cabrioles : "Honore ton père et ta mère" et "Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier". Vraiment paradisiaques ! ».

L’Exode, un récit révolutionnaire

Cette expérience l’a également fait réfléchir sur l’actualité de la Bible. Le récit des Tables de la Loi confiées à Moïse par Dieu sur le mont Sinaï est contenu dans le Livre de l’Exode, centré sur la fuite hors d’Égypte des Hébreux libérés de l’esclavage : «​ Je ne crois pas qu’il existe une histoire plus belle que le récit de l’Exode, qui a représenté la principale source d’inspiration pour tous les mouvements de liberté. On reste stupéfait parce que, précisément, c’est l’infini qui entre dans l’histoire. Le récit de l’Exode est un exemple révolutionnaire, un chemin à suivre, l’inspiration de tous les slogans de liberté ».

Un abîme de lumière

« Les dix commandements impressionnent par leur beauté, s’émerveille le réalisateur italien. Au final, la beauté est faite de vérité et les dix commandements contiennent la vérité. Il faudrait être aveugle pour ne pas voir cet abîme de lumière. Les paroles de Dieu sont une grande nourriture, tel un remède, bon pour la santé. » Et l’artiste de conclure : «​ Si l’on énumère les dix commandements, il semble qu’ils finissent dans les paroles. En réalité, si on les explore en profondeur, ils peuvent susciter de merveilleux sauts et bonds en avant. Dieu est spectaculaire ! »

Adapté par Élisabeth de Lavigne


 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]