Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 02 mars |
Bienheureux Charles le Bon
home iconÉglise
line break icon

Mgr Ricard : des crèches pas si anodines que cela

©MASSIMILIANO MIGLIORATO/CPP

<span class="standardtextlabel">Title:</span> <span class="standardtextnolink">December 24 ,2013 : Opening and Inauguration the Crib in St Peter&#039;s Square.</span> <table border="0" cellpadding="2" cellspacing="0" width="100%"> <tbody> <tr> <td valign="top"> <span class="standardtextlabel">Creation Date:</span> <span class="standardtextnolink">12/24/2013</span></td> </tr> </tbody> </table> <span class="standardtextlabel">Caption:</span> <span class="standardtextnolink">December 24 ,2013 : Opening and Inauguration the Crib in St Peter&#039;s Square.</span>

Diocèse de Bordeaux - Publié le 29/12/14

Dans son homélie de Noël, l'archevêque de Bordeaux a souligné que le débat sur les crèches, un peu surréaliste, surtout vu de l’étranger, peut pourtant avoir un effet bénéfique. Lequel ?

Voici le texte de l’homélie de  Mgr Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux et évêque de Bazas, prononcée pour les célébrations de Noël les 24 décembre, à Blanquefort, et 25 décembre, en la cathédrale Saint-André à Bordeaux :

Chers frères et sœurs,

Cette année, au mois de décembre, nous avons eu droit à l’épisode un peu burlesque de l’interdiction ou pas des crèches dans l’espace public. Les intégristes de la laïcité y voyaient une entorse au principe républicain. D’autres répondaient que ces crèches faisaient partie de notre culture et pouvaient très bien apparaître en public dans le paysage de nos villes et de nos villages. Le provençal que je suis reste très surpris de ce débat : les crèches provençales font partie, en Provence, de notre histoire locale et la vente des santons sur la Canebière, à Marseille, est une véritable institution sociale. J’ajouterais de plus que vouloir traquer la moindre expression du religieux dans l’espace public, c’est prendre le risque de voir réapparaître ce religieux refoulé, mais de le voir resurgir d’une manière violente, sauvage et non régulée. Nous le constatons aujourd’hui, ici en France, dans certaines conversions de nos concitoyens à des formes religieuses extrémistes et fanatiques.

Ce débat, un peu surréaliste, surtout vu de l’étranger, peut pourtant avoir un effet bénéfique. Il nous invite à regarder la crèche, à nous en approcher, à la redécouvrir. Certains de nos contemporains risquent d’en faire un simple élément du décor de Noël comme le sapin, les guirlandes, les cadeaux et le repas de fête. En fait, la crèche est une confession de foi, une expression de la foi. Vous savez que c’est saint François d’Assise qui a popularisé cette représentation de la naissance de Jésus en montant une crèche vivante. Il voulait tout simplement illustrer ce passage de l’Évangile de saint Luc que nous venons d’entendre. Dans la crèche, que voyons-nous ? Un couple et un enfant qui vient de naître et qu’on a mis dans une mangeoire pour qu’il n’ait pas trop froid. Mais dans une crèche, les personnages importants, ce sont les anges qui nous donnent la clef de compréhension de la scène. Ils viennent nous dire, comme aux bergers : cet enfant, qui ressemble à tous les autres enfants, n’est pourtant pas un enfant comme les autres, il est le Sauveur, celui que le Père envoie pour apporter aux hommes le Salut.

Le Salut, c’est une puissance de vie. C’est l’amour, la miséricorde, la tendresse du Père qui veut rejoindre tout homme. C’est la présence même de Dieu qui veut habiter nos vies, qui veut naître aujourd’hui dans nos cœurs, comme autrefois à Bethléem. Et quand nous l’accueillons, nous expérimentons qu’il est une formidable force de transformation de nos vies. Il vient en nous et ses cadeaux sont la joie, la paix, l’assurance de se sentir aimé, la générosité et la volonté d’aimer à notre tour, l’espérance et la confiance. Ce sont les vrais cadeaux de Noël. Lire la suite sur le site du diocèse de Bordeaux

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
3
Christine Pellen
GPA : mère génétique de 10 enfants, elle ne compte pas s’arrêter ...
4
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
5
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
6
BLESSED CHILD
Philip Kosloski
Une courte prière pour bénir son enfant
7
Ange gardien
Isabelle Cousturié
La prière à son ange gardien pour déjouer le mal
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement