Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Vietnam : les montagnards M’nông ont gardé la foi

Eglises d'Asie
Partager

Après plus d’un demi-siècle d’isolement, les catholiques M’nông du diocèse de Ban Mê Thuột voient s’ouvrir une nouvelle étape de leur vie religieuse avec l’arrivée de deux jeunes prêtres.

La communauté chrétienne(1) de Krông Nô tire son nom du district où habitent la plupart de ses membres, le district de Krông Nô. Celui-ci est situé dans une région montagneuse et boisée des hauts plateaux du Centre Vietnam, dans la province de Dak Nông. Les missionnaires ont pénétré dans cette région au cours des années 1960 et y ont annoncé l’Évangile pour la première fois.

Depuis cette époque, plus d’un demi-siècle s’est écoulé et les nombreux et dramatiques événements historiques qui se sont succédé ont contribué à isoler les premiers catholiques. À plusieurs reprises, on a pu penser que la foi s’était éteinte. Les chrétiens sont restés longtemps sans pasteur et aucune information n’était donnée sur la progression de la foi au sein des villages montagnards.

Sans église ni chapelle

Cependant, malgré l’oubli et le silence, l’esprit de Dieu n’a jamais cessé de travailler au sein de la communauté. Les catholiques sont aujourd’hui au nombre de 800. Presque tous appartiennent à l’ethnie M’nông. Les catholiques sont dispersés dans une vingtaine de villages de la province, éloignés les uns des autres. Un certain nombre de Vietnamiens font aussi partie de cette communauté, des migrants venus récemment du Vietnam du Nord. Comme pour la plupart des autres communautés de ce type (Giao Diêm) – au nombre d’une dizaine dans le diocèse – la chrétienté de Krông Nô n’a pas d’église, ni de chapelle. Chaque fois qu’ils veulent participer à l’eucharistie, les catholiques montagnards sont obligés de parcourir plus de 60 km jusqu’à l’église de la grande paroisse de Giang Son.

Cette situation a ému Mgr Vincent Nguyên Van Ban, évêque de Ban Mê Thuôt. Il a nommé deux jeunes prêtres au titre de vicaires du curé de la paroisse de Giang Son, et les a chargés plus spécialement d’assurer le ministère pastoral pour cette chrétienté à la fois dispersée et lointaine des M’nông de Krong Nô.

194 adultes et enfants confirmés

Grâce à la présence et au ministère de ces prêtres, la situation a rapidement évolué. Le 15 décembre, l’évêque du diocèse s’est rendu sur les lieux. L’approche des fêtes de Noël et surtout la célébration de la confirmation pour 194 adultes et enfants justifiaient largement ce déplacement. La cérémonie a eu lieu sous une tente de fortune, déchirée en de nombreux endroits. Ce fut un jour de bonheur pour toute la communauté qui participa à la première eucharistie célébrée dans cette région. De l’avis de tous, cette journée marque le début d’une nouvelle étape dans la vie religieuse de la communauté de Krong Nô.

Environ 68 000 des 361 000 catholiques du diocèse de Ban Mê Thuột appartiennent à des minorités ethniques. Trois ethnies principales vivent dans les provinces de Daklak et de Daknông ainsi que sur la partie de la province de Binh Phuoc qui constituent le territoire du diocèse. La plus nombreuse est l’ethnie E Dê, surtout concentrée dans la province de Daklak. Les M’nông viennent en second pour le nombre. Ils résident surtout dans la province de Daknông. Les troisièmes, les Stieng vivent dans la partie de la province de Binh Duong rattachée au diocèse de Ban Mê Thuôt. D’autres minorités sont venues s’installer dans le diocèse ; les unes venues du diocèse de voisins de Kontum pendant la guerre, les autres venus du Nord Vietnam après 1975(2).
 
De l’agence d’information des Missions Étrangères de Paris, Églises d’Asie (eda/jm)

Légende photo : Mgr Vincent Nguyên Van Ban, évêque de Ban Mê Thuôt, confirmant des enfants et des adultes de la communauté de Krong Nô, le 15 décembre.

Notes
(1) C’est ainsi que nous traduisons, faute de mieux, le terme vietnamien « Giao Diêm » que Mgr Paul Nguyn Thai Hop avait ainsi défini pour Églises d’Asie :

Pages: 1 2

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]