Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 25 juillet |
Saint Jacques le Majeur
home iconÉglise
line break icon

Bruxelles : Les santons de Sainte Alix, tous réalisés par les paroissiens

DR / infocathos.be

aleteia - Publié le 22/12/14

La paroisse Sainte Alix de Woluwé-Saint-Pierre (dans le région bruxelloise) a mis en place une crèche comprenant 100 santons, tous réalisés par les paroissiens.

Pour l’abbé Philippe Mawet, curé de sainte Alix et responsable de l’Unité Pastorale de Stockel-aux-Champs, la crèche de ce Noël 2014, avec  »Les santons de Sainte Alix », est une belle parabole paroissiale. « Cette crèche invite les paroissiens et les nombreux visiteurs à mieux comprendre ce qu’est une communauté chrétienne », précise-t-il. Il y a d’abord le fait que tous les personnages sont tournés vers la Crèche : « Leur regard est orienté vers le Christ. Nous retrouvons ici ce qui fait le coeur et le cap de toute communauté chrétienne, et donc de toute paroisse ».

En y regardant, le visieteur constate que certains santons sont assis et que les autres – la majorité – sont debout. « Ceux qui sont assis – surtout des jeunes – semblent prendre le temps du partage et de la réflexion, mais aussi de la détente . Les autres sont debout à la façon d’un peuple en marche, un »peuple de pèlerins » qui, sur la terre des hommes », est en route vers la rencontre du Christ, vers la rencontre de Dieu », ajoute le curé.
Il rappelle que, dans un même regard, on peut voir à la fois la crèche du premier Noël avec Marie et Joseph, les bergers et les moutons mais aussi, dans le même plan, les paroissiens de Sainte Alix. « En ce sens, cette crèche des santons permet de traverser les siècles et d’inscrire la crèche du premier Noël dans l’actualité de notre temps signifiée par la présence des « paroissiens 2014″ de Sainte Alix ».

Une réelle mobilisation de la communauté paroissiale

L’originalité est que les paroissiens de Sainte Alix peuvent aussi se reconnaître dans les personnages de la crèche. Ils se reconnaissent mais ils reconnaissent aussi les autres, ceux qu’ils côtoient au fil des jours et des semaines. « Il y a dans la reconnaissance le fait de découvrir l’identité de l’autre mais il y a aussi cette façon de se dire merci d’être ensemble sur ces chemins de foi. Ici encore, c’est une des facettes importantes de la communauté chrétienne que d’être dans un état d’esprit de "reconnaissance" », dit Philippe Mawet.

Notons que ces santons ont tous été faits par les paroissiens. Depuis la mi-octobre, les différentes équipes, groupes et mouvements de la paroisse ont consacré une partie du temps de leurs activités à réfléchir à la meilleure façon d’habiller leurs santons. La paroisse Sainte Alix compte aujourd’hui plus de 300 bénévoles répartis dans toutes ces équipes. On peut donc parler d’une réelle mobilisation de la paroisse dans cette préparation de Noël. Certes, des talents se sont révélés et ont pu se mettre au service de ceux qui ont « d’autres » talents ! Depuis que la crèche a été installée dans l’église, il y a eu de nombreux contacts entre les paroissiens s’invitant mutuellement à découvrir leur équipe ou leur projet. « La crèche a déjà permis aux paroissiens non seulement de se rencontrer mais de se parler. C’est la parole qui fait communauté », se réjouit le curé.

Depuis le 15 décembre dernier et jusqu’au 4 janvier prochain, la paroisse a voulu relever un défi : faire en sorte que l’église soit ouverte tous les jours (sauf les 25/12 et 1/1) de 10 h à 12 h et de 15 h à 18 h. Chaque heure, des personnes se relayent pour assurer des permanences et accueillir des visiteurs qui, au fil de la visite, se font parfois « pèlerins » avec les santons vers la Crèche. « Nombreuses sont les personnes qui sont entrées dans l’église. Des paroissiens certes … mais aussi beaucoup de personnes du quartier ou de plus loin. Il ne faut pas de carton d’invitation pour entrer ! C’est l’expérience d’une « Eglise pour tous », un « réservoir de sens » capable d’accueillir tous ceux qui sont des chercheurs de sens, des »assoiffés d’absolu », des chercheurs de Dieu », conclut l’abbé Mawet.

La paroisse Sainte Alix tient à remercier Philippe Vroye, artiste et paroissien, qui a proposé ce défi paroissial d’organiser une crèche avec des santons qui soient à l’image de notre paroisse Sainte Alix. L’abbé Mawet remercie aussi tous les paroissiens, nombreux, qui ont participé à la réalisation de cette crèche.

Peut-être cette initiative de la paroisse bruxelloise suscitera-t-elle d’autres crèches où l’originalité sera mise au service de la Foi et d’un « vivre ensemble » redécouvert à l’occasion de ce Noël des santons.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
LATIN MASS
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : les réactions se multiplient
2
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en oeuvre du pass sanitaire dans les lieux de cu...
3
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
4
PASS SANITAIRE
Lauriane Vofo Kana
Pass sanitaire : une jauge de 50 personnes fixée dans les églises...
5
Freya and Dad
Cerith Gardiner
La vidéo d’une fillette de 10 ans dansant avec son papa dev...
6
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
7
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes, tout le monde en parle, mais qui l’a ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement