Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Évangile de dimanche : tournons-nous vers Marie

Paul Malo / Aleteia
icone marie siège de la sagesse
Partager

Retrouvez chaque semaine le commentaire de l'Évangile du dimanche, avec Infocatho.be, partenaire d'Aleteia.

Trois mots me paraissent se dégager des textes que nous offre le quatrième dimanche de l’Avent : maison, obéissance et naissance.

David voulait honorer Dieu en Lui bâtissant un temple plus beau que son palais de cèdre à Jérusalem. Mais Dieu nous surprend toujours. Nous ne pouvons jamais L’enfermer dans nos plans. Il échappe à nos prises. Il défie toutes nos imaginations. La maison de Dieu sera plutôt celle que Dieu prépare à David quand Il lui promet par le prophète Nathan : « Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours ». (1ère lecture) Cette demeure éternelle, « le mystère qui est maintenant révélé » (2e lecture), c’est que tout homme est rendu capable d’accueillir la Parole de Dieu afin de collaborer à la naissance de Dieu en lui. Notre vocation à chacun(e) est de d’accepter de nous laisser habiter par le Verbe de Dieu, de consentir à devenir sa maison.

Ce mystère poursuit saint Paul dans la 2e lecture « est porté à la connaissance de toutes les nations pour les amener à l’obéissance de la foi ». Dans la Bible, le mot obéissance signifie confiance. Derrière le mot français, il y a le verbe « écouter, prêter attention » (du latin « oboedire »). Obéir, c’est écouter avec amour parce qu’on vit dans la confiance. Il y a entre Dieu et l’homme, entre le Créateur et la créature, un abîme incommensurable. Pour le franchir, il y a comme un pont. Du côté de Dieu, la pile qui le soutient, c’est la miséricorde. Mais du côté de l’homme, la pile d’appui qui seule permet à Dieu de nous rejoindre s’appelle : « la confiance ».

Le récit de l’Annonciation à Marie que nous venons d’entendre est le plus beau témoignage de cette obéissance confiante. La Vierge enceinte est la plus belle image d’humanité apte à recevoir Dieu en sa chair. Marie à l’Annonciation annonce la maternité de l’Église toute entière, c’est-à-dire de chacun des croyants qui sont tous appelés à participer à l’enfantement du Corps du Christ, né de la Vierge Marie. En nous aussi, depuis le jour de notre baptême,
« l’Esprit Saint est venu, et la puissance du Très-Haut nous a pris sous son ombre » (Évangile) afin d’enfanter en nous le « Fils de Dieu ».

Est-il possible que les pauvres pécheurs que nous sommes soient destinés à une telle participation à la vie divine ? Notre sanctification est le fruit de l’Esprit qui réalise la naissance miraculeuse de Jésus au fond de notre cœur. C’est à chacun de nous que le Père promet : « Je serai pour toi un père, et tu seras pour moi un fils » (1ère  lecture) et « sans fin je lui garderai mon amour » (Ps 88).

Tournons-nous, en ce dimanche, vers Marie. Adressons-lui les propres mots de l’ange : « Réjouis-toi, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi ». Marie est le vitrail qui se laisse entièrement traverser par la lumière bienveillante du Père. Demandons-lui de prier pour nous afin, qu’à sa suite, nous nous laissions son Fils demeurer en nous. Alors, comme elle, nous vivrons l’attention généreuse pour les frères que Dieu met sur notre route en ce temps de Noël.

www.kerit.be

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.