Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 21 avril |
Saint Anselme de Cantorbéry
home iconActualités
line break icon

Malaisie : rebondissement dans l’emploi du mot « Allah » par les chrétiens

Ucanews

Eglises d'Asie - Publié le 19/12/14

Des livrets de Noël confisqués à un prêtre parce que le mot « Allah » y apparaissait lui ont été restitués. Lui-même n’est plus poursuivi pour incitation à la haine religieuse.

Après deux semaines de conflits et de pressions, dans le cadre de la controverse récurrente en Malaisie sur l’utilisation du mot ‘Allah’ par les non-musulmans (Aleteia),  les 31 livrets de cantiques confisqués au P. Cyril Mannayagam ont été rendus au prêtre catholique, lequel a été également blanchi de l’accusation de « vouloir répandre la haine religieuse ».

Des chants pour célébrer Noël

Tout a commencé le 5 décembre dernier, lorsque le P. Cyril Mannayagam a fait porter le recueil de chants à un service de reprographie de Tangkak dans l’Etat de Johor, pour le faire photocopier à une trentaine d’exemplaires en vue de la célébration de Noël. Quatre heures plus tard, alors qu’il revenait chercher les copies, il se trouvait face à deux policiers en civil qui l’attendaient.
Les deux hommes l’emmènent au poste, ainsi que le paroissien qui l’accompagnait, les arrêtant « pour avoir fomenté des troubles et incité à la haine religieuse » au titre de l’article 298A du Code pénal. « Quand je leur ai demandé pourquoi ils m’arrêtaient, ils m’ont répondu que le mot ‘Allah’ ne pouvait être utilisé que par les musulmans », rapporte le P. Mannayagam au Malaysian Insider le 6 décembre dernier.
Lors de l’interrogatoire qui suit, il est ensuite reproché au prêtre d’avoir voulu commercialiser les « livres » en question, en fait de simples photocopies à usage privé ne pouvant tomber sous le coup de l’article 298 A. Le prêtre catholique de 44 ans, qui est curé de la paroisse St-Andrew à Muar (Johor), tente d’expliquer, en vain, que ces livrets de cantiques intitulés « Kepujian kepada Tuhan Allah » (« Louange à Dieu ») ne sont pas destinés à la vente mais à l’usage de ses paroissiens aborigènes, les Orang Asli (1) de Bekok qui en ont besoin pour la célébration de Noël.

"Allah" pour dire "Dieu" depuis des siècles

Il rappelle en outre aux policiers que la communauté aborigène de Johor utilise ce type de carnets de chants sans problèmes depuis de nombreuses années pour ses différentes célébrations, et que le mot ‘Allah’ pour dire ‘Dieu’ est attesté dans la région depuis des siècles.
Après de longues négociations menées par son avocat, Me Andrew Khoo, le prêtre est finalement relâché mais ne peut récupérer ses livrets qui sont confisqués. Le P. Mannayagam porte alors plainte, dénonçant « une violation de la liberté de culte inscrite dans la Constitution »
Son avocat fait valoir de son côté que l’arrestation du P. Mannayagam et la confiscation des livrets au titre de l’article 298 A du Code pénal sont invalides, cet article de loi ayant été en 1988 déclaré inconstitutionnel dans des cas comme celui concernant aujourd’hui son client.

Une violation de la liberté religieuse

« Il s’agit d’une claire violation de la liberté de religion garantie par la Constitution fédérale, ainsi que de la Résolution en 10 points (2) approuvée par le gouvernement en 2011 », précise-t-il. L’utilisation de l’Alkitab (‘Le Livre’, la Bible en malais), ainsi que l’emploi de « mots interdits » comme ‘Allah’ dans le cadre des célébrations chrétiennes et de leurs publications (avec la mention « destiné aux chrétiens ») – sont autorisés s’ils ne peuvent être assimilés à des actes de prosélytisme, explique-t-il encore.

Des bibles tamponnées

Dernier avatar de la polémique sur l’utilisation du mot "Allah" par les chrétiens, cet incident survient alors que vient à peine de retomber l’effervescence médiatique créée par l’affaire des bibles des chrétiens de Sarawak. Fin novembre en effet, l’Association des Eglises de Sarawak (ACS) a déposé plainte pour la « profanation » de plus de 300 exemplaires d’une Bible éditée en malais et en langue iban, exigeant en outre des excuses de la part des autorités. Ces bibles avaient été saisies en janvier dernier par le ministère des Affaires religieuses islamiques du Selangor (JAIS), au titre de l’interdiction de l’utilisation du mot ‘Allah’  par les non-chrétiens. Le 14 novembre, après de nombreuses et houleuses péripéties, elles avaient été enfin restituées à l’ACS, lors d’une cérémonie publique, présidée par le sultan de Selangor lui-même. Mais peu après, les responsables chrétiens constataient que tous les volumes avaient été tamponnés sur les pages intérieures de la mention « Strictement et uniquement réservé à l’usage de non-musulmans. Ne peut être ni publié ni utilisé où que ce soit dans l’État du Selangor conformément à la section 9 (1) de la promulgation de 1988 sur Les religions non musulmanes (Du contrôle de la diffusion parmi les musulmans) ».

  • 1
  • 2
Tags:
AllahMalaisie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WEB2-Quentin-Bernier-Gravat-VILLE-DE-VINCENNES.jpg
Agnès Pinard Legry
Vincennes : l’élu avait aussi l’Ordre de Malte dans l...
2
Funeral of Prince Philip
Marzena Devoud
L’adieu de la reine Elizabeth à son époux
3
WEB2-LES-FRANGINES-YOUTUBE.jpg
Bérengère Dommaigné
« En quelques secondes, tu fais pleurer le monde », Les Frangines...
4
Marzena Devoud
Prendre soin de son âme, les conseils de trois vieux moines
5
WEB2-SINAI-EGYPT-shutterstock_565478749.jpg
Agnès Pinard Legry
Égypte : un chrétien exécuté par l’État islamique dans le nord du...
6
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
C’est par nos blessures que Jésus choisit d’e...
7
WEB2-Romilly-la-Puthenaye-INCENDIE-SDIS27.jpg
Agnès Pinard Legry
L’église de Romilly-la-Puthenaye entièrement détruite par un ince...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement