Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 25 septembre |
Saint Firmin
home iconÉglise
line break icon

Au Texas, dire « Joyeux Noël » est désormais autorisé par la loi !

KXCAN

Sylvain Dorient - Publié le 12/12/14

Bientôt nécessaire en France ? Le gouverneur du Texas a annoncé jeudi 11 décembre qu’une loi protégeait dorénavant ceux qui souhaitaient un « Joyeux Noël » dans les écoles.

Après la polémique sur les crèches en France, à quand la même loi, quitte à aller jusqu’au bout de l’intolérance, et de devoir protéger l’évidence ? Aux USA, pour avoir simplement souhaité un « joyeux Noël » à ses élèves, un professeur s’était vu accusé de discrimination religieuse. De même l’an dernier, les écoles qui osaient encore afficher des sapins de Noël avaient dû les rebaptiser « Holiday trees » – « sapins de vacances » en français – au lieu de « Christmas trees ».

Au moins deux religions ou un symbole

Ce ne sera plus le cas cette année, grâce à une loi qui spécifie que la « direction d’une école peut enseigner à ses étudiants l’histoire des célébrations hivernales traditionnelles. Les étudiants et les professeurs peuvent se souhaiter les voeux traditionnels incluant "Joyeux Noël", "Joyeux Hanukkah" et "Bonnes vacances". (…) Une école peut afficher les scènes ou les symboles associés aux célébrations traditionnelles de Noël comme la Nativité (sic) ou les arbres de Noël, à condition que la mise en scène inclue au moins un symbole d’une autre religion ou un symbole séculier. La mise en scène ne doit inclure aucun message encourageant l’adhésion à une religion particulière ».

Les précisions concernant l’obligation d’introduire dans les scènes des symboles d’autres religions ou laïcs sont faites pour éviter les poursuites : en effet, un passage de la Constitution américaine interdit au gouvernement de choisir une religion nationale ou d’exprimer sa préférence pour une religion en particulier.

Cette judiciarisation dans les détails peut faire sourire : qu’adviendrait-il d’un étudiant entonnant « Minuit Chrétien » dans l’enceinte de son université ? Le cas ne semble pas prévu par la loi, ou du moins pas encore. En attendant, nous aurions tort de trop vite basculer dans l’ironie : cet hiver, les étudiants américains auront leur crèche… ce qui est loin d’être le cas en France. Faut-il pour autant en arriver, dans l’Hexagone, à faire voter une loi pour autoriser les fêtes de Noël ?

Tags:
Noël
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
2
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
3
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
4
Mathilde de Robien
Médecins et intellectuels dénoncent l’idéologie de l’autodétermin...
5
WEB2-COUVENT-MARCASSU-CORSE-Stephanie-Eveilleau.jpg
Raphaëlle Coquebert
Mission Patrimoine : derrière les murs de Marcassu, une communaut...
6
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
7
MEDITATION
Laurent Ottavi
La méditation, une foi de substitution ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement