Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 21 juin |
Saint Silvère
home iconActualités
line break icon

Nouvelles technologies : le Balzac du XXIe siècle sera-t-il un logiciel ?

AP Photo/Kyodo News

Atlantico - Publié le 10/12/14

Désormais, les ordinateurs écrivent des romans et nous ne ferons bientôt plus la différence. Feu les concours d'écriture de romans, désormais ce sont des programmeurs qui s'affrontent.

Entretien avec Thierry Crouzet, écrivain, blogueur et spécialiste des nouvelles technologies.

Chaque année en novembre a lieu aux États-Unis le National Novel Writing Month (ou « NaNoWriMo »), un concours de romans de 50 000 mots à rédiger dans un délai imparti. Prenant le contrepied, une centaine de personnes ont participé au « NaNoGenMo », événement qui consiste à réaliser des programmes informatiques chargés de rédiger eux-mêmes des romans. Les ordinateurs peuvent-ils effectivement faire le même travail que l’écrivain, ou du moins sont-ils sur le point d’y arriver ?
Thierry Crouzet : Nous autres humains ne sommes pas tous capables d’écrire des romans. Et même parmi les romanciers, nous ne sommes pas tous capables d’intéresser beaucoup de lecteurs. Pour qu’un programme soit capable d’écrire un roman, il faudrait qu’il soit capable d’être un peu humain ou, tout au moins, qu’il réussisse à se faire passer pour humain, c’est-à-dire réussisse le test d’Alan Turing. À ce jour, nous sommes encore très loin du compte, mais je suis sûr que cela arrivera. Ray Kurzweil annonce l’événement pour 2035. Les ordinateurs devraient alors être plus intelligents que nous et peut-être qu’ils deviendront de très bons romanciers.

Quels sont les principes de base de cette technologie ? L’intelligence artificielle peut-elle s’améliorer d’elle-même ?
La voie la plus prometteuse est sans doute de créer des machines qui apprennent et évoluent à très grande vitesse, souvent par les mécanismes d’essais et d’erreurs propres à l’évolution biologique. Dès qu’une machine sera plus intelligente que l’homme, elle pourra créer des machines encore plus intelligentes qu’elle et ainsi de suite. Nous entrerons dans une phase historique de totale imprévisibilité. Lire la suite sur Atlantico

Tags:
litterature
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
COUPLE, LOVE, SMILE
Edifa
Ces petits gestes d’amour sont plus importants que des « Je t’aim...
2
Agnès Pinard Legry
Les punchlines de Mgr Aupetit face à Jean-Jacques Bourdin
3
NEWBORN
Mathilde de Robien
Douze prénoms de pape vraiment canon pour un petit garçon
4
Timothée Dhellemmes
[Vidéo] Guillaume Warmuz, l’ancien footballeur qui a répondu à l’...
5
Anna Gebalska-Berekets
Ces paroles à dire (et à ne pas dire) à un proche atteint du canc...
6
Wedding engagement ring - Woman
Edifa
Doutes sur son mariage : Dieu voulait-Il pour moi ce conjoint&nbs...
7
avgustin irena maucec
La rédaction d'Aleteia
Augustin et Irène, 25 ans de fidélité malgré le handicap
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement