Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Crèches de Noël : la Libre pensée massivement désavouée

@DR
Partager

La victoire administrative de la Libre pensée en Vendée se solde… par une déroute devant l’opinion publique : toutes les enquêtes montrent l’attachement des Français aux crèches de Noël.

C’est ce qu’on appelle une victoire à la Pyrrhus. Sur une plainte de la Fédération nationale de la libre pensée, le tribunal administratif de Nantes a interdit la crèche de Noël dans le hall du Conseil général de Vendée. D’accord ou pas d’accord avec cette décision ? Les enquêtes en ligne pratiquées par les medias sont sans équivoques : c’est un plébiscite pour les crèches et un désaveu massif du sectarisme de la Libre pensée.

88 % contre l’interdiction

Relevé des compteurs à 9 h le 5 décembre :  88 % « Pas d’accord » avec l’interdiction du tribunal de Nantes sur RMC-BFMTV. Même score sur Direct Matin à la question, « Faut-il interdire les crèches de l’espace public » : Non : 88 %, Oui : 11 %, Sans opinion : 2 %. 

« Une crèche de Noël porte-t-elle atteinte à la laïcité ? » : Non, répondent 77 % des visiteurs du site des news.yahoo. M6 .
« Interdire les crèches de Noël dans les lieux publics, c’est…  « Nier notre héritage culturel » pour 44 % , « De l’intégrisme laïcard ! » pour 29 % , et « Aller un peu loin dans la laïcité » pour 10 % des visiteurs du site de L’Express. Soit un total de 83 % de désapprobation de l’initiative de la Libre pensée et du jugement du tribunal de Nantes…

Désapprobation du même coup de la tentative d’intimidation du préfet de l’Hérault invitant le maire de Béziers, Robert Ménard, « à reconsidérer son projet, dans son principe ou dans ses modalités », en clair à retirer la crèche inaugurée la semaine dernière dans le hall d’entrée de l’hôtel de ville. Mais le maire (ancien patron de Reporters sans frontières) ne l’entend pas de cette oreille. Et ce n’est pas le sondage pratiqué par le pourtant très laïque Midi Libre qui le fera changer d’avis : « Les crèches de Noël ont-elles leur place dans les lieux publics ? », demande ce journal à ces lecteurs : « Oui », répondent 57,1 % d’entre eux (« Non » : 34,7 %, « sans opinion » :
8,2 %).
 

Touche pas à ma crèche !

Sur les sites ou les réseaux sociaux, la colère monte : « Encore un interdit en France ! Les tribunaux ont quand même d’autres choses à traiter, non ?», s’interroge Enola O sur le site du Figaro. Même frustration chez Ginette C: « Ils se disent débordés, mais ils prennent le temps pour des inepties. » (…) Sami A préfère ironiser : « Ériger un objet érotique de plusieurs mètres sur la place Vendôme est toléré, mais une petite crèche de Noël dérange. Incroyable, mais vrai. » (…)
Même si l’âne, le bœuf et les santons ne font pas partie de ses croyances, Fatma H ne comprend pas aussi qu’on puisse s’en prendre aux crèches: « Je suis de confession musulmane et je les trouve adorables. Elles représentent bien plus les festivités de Noël que tout le marketing qui cherche à promouvoir l’achat. » (…) Mais où s’arrêteront les interdictions?, s’agacent quelques commentateurs. (…) G. Robin B donne des idées: « On n’a qu’à changer le nom de toutes les villes qui commencent par “saint” comme Saint-Etienne ou Saint-Raphaël.»« Faut-il supprimer tout ce qui fait référence à n’importe quelle religion ? Doit-on calfeutrer les fenêtres des services publics pour éviter d’entendre sonner les cloches d’une église pour la messe ? », renchérit Valérie B. « Pourquoi ne pas changer aussi le nom des vacances scolaires comme Pâques, Noël, etc. toujours au nom de la laïcité ? », ironise un lecteur de Media Part. Un autre internaute conclut : « Alors, laissons nos crèches tranquilles et fêtons Noël comme il se doit ! ».

Pendant ce temps, sur Twitter, le hashtag #TouchePasAMaCrèche fait fureur !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.