Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 21 octobre |
Sainte Céline
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

Pourquoi il faut retourner en Irak

Allen Kakony

enfants chretiens irak

Judikael Hirel - Publié le 05/12/14

Aleteia accompagne Mgr Barbarin et une délégation du diocèse de Lyon à Erbil, à la rencontre des chrétiens réfugiés. Focus sur l'opération Erbil Light.

« C’est un voyage sensible et crucial que je viens confier à la prière de chacun, en particulier à celle des communautés religieuses, des paroisses, des mouvements et des associations de notre diocèse, et de tous ceux qui le souhaitent. »Les mots du cardinal Barbarin, qui s’envole aujourd’hui pour Erbil avec une délégation du diocèse de Lyon, sont forts.

« Vendredi  5 décembre, nous repartons en Irak, à Erbil, pour 48 heures. Il s’agit d’une nouvelle étape dans le jumelage initié en juillet dernier entre notre diocèse et celui de Mossoul, alors que les populations déplacées se comptent désormais par dizaines de milliers, que l’hiver se durcit… et qu’approche le 8 décembre, fête de l’Immaculée-
Conception. »
Et ce week-end, à Lyon, sur les fenêtres des immeubles comme à Erbil, devant leurs abris des réfugiés, les bougie allumées seront symbole d’espérance et de solidarité, pour que la lumière de la foi et de l’espérance brille sur les chrétiens d’Irak.

Repartir pour alerter

Pourquoi retourner en Irak, pourraient pourtant penser certains ? Exactement pour les mêmes raisons que cet été, quand Mgr Barbarin s’était rendu à Qaraqosh, attirant ainsi, enfin serait-on tenté de dire, l’attention des médias français sur le calvaire vécu par les chrétiens d’Irak. Un exode de dizaines de milliers de familles, chassées sur les routes, parties de chez elle sans rien emporter, fuyant la folie meurtrière de Daesh. Il faut retourner en Irak pour ne pas oublier nos frères et soeurs. « Nous partons alerter, c’est-à-dire montrer le destin de ceux qui sont restés fidèles au Christ et qui pourraient être oubliés dans les méandres de l’Histoire, explique le cardinal Barbarin. En allant à la rencontre de ces personnes déplacées, parquées dans des camps, affrontant l’hiver, nous savons, en réalité, que ce sont eux qui nous alertent sur l’état de notre société et de notre foi, eux qui ont préféré le choix de la conscience à celui des biens matériels, eux qui ont fait passer la vérité avant leurs intérêts particuliers ».

Remercier la Vierge Marie

Y retourner, oui. Mais pas pour une simple visite de courtoisie. Comme cet été, quand Philippe Barbarin expliquait que sa visite à Qaraqosh ne serait pas diplomatique, ce déplacement de 48 h promet d’être riche de prières, de rencontres et d’espoirs. L’idée née fin octobre a pris de l’ampleur fin novembre pour se transformer en un événement véritablement partagé entre les diocèses de Lyon et de Mossoul : « Marcher côte à côte, remercier la Vierge Marie de nous avoir donné son Fils Jésus, et lui demander d’étendre sa protection maternelle sur nos frères d’Irak qui en ont tellement besoin. La Mission du 8 à Lyon a d’ailleurs édité des cartes "Merci Marie" en langues kurde, arabe et araméenne ». 

À Lyon, ce sont 50 000 signets avec le Notre Père en araméen qui seront distribués à Fourvière pour le 8 décembre, avec la prononciation en phonétique (signet à télécharger ici pour le partager dans votre paroisse) : Merci Marie ن !

Reloger les familles déplacées

Sur place, la délégation visitera notamment un complexe immobilier aménagé grâce au financement des fondations Saint-Irénée et Mérieux, et grâce aux subventions de la Ville, du Grand Lyon et du Conseil Régional. Vous aussi, vous pouvez aider à loger les milliers de chrétiens réfugiés à Erbil en faisant un don à à la Fondation Saint-Irénée (6 avenue Adolphe Max – 69005 Lyon – www.fondationsaintirenee.org).

Comme le déclarait Mgr Louis-Raphaël Ier Sako, patriarche des Chaldéens, qui accueillera la délégation lyonnaise à Erbil : « Ce qui nous manque le plus, c’est votre proximité, votre solidarité. Nous voulons avoir la certitude que nous ne sommes pas oubliés ! ».

REJOINDRE LA CHAINE DE PRIERE POUR L’IRAK

Tags:
Chrétiens d'Orient
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
3
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
4
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
5
Bérengère Dommaigné
Sœur André, la reine des youtubeuses
6
Père Jacques de Longeaux
La réponse de Jésus à la tentation du pouvoir
7
WEB2-MAGDELEINE-HUTIN-ciric_201343.jpg
Raphaëlle Coquebert
Magdeleine Hutin, la digne héritière de Charles de Foucauld
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement