Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 25 juillet |
Saint Jacques le Majeur
home iconActualités
line break icon

Philippines : alerte au super-typhon !

Ucanews

Eglises d'Asie - Publié le 04/12/14

A l’approche d’un « super-typhon » annoncé pour le 6 décembre sur les Visayas, les évêques appellent les autorités à évacuer les populations. Et recommandent aux fidèles la prière de danger grave et imminent.

Mercredi 3 décembre, depuis Palo, siège de son archidiocèse, Mgr John Du a appelé les habitants de Tacloban et de sa région à prier l’Oratio Imperata (« prière obligatoire »), prière dite en cas de danger grave et imminent. Il a pris cette décision alors que l’île de Leyte et l’île voisine de Samar, dans les Visayas, sont sous la menace d’un nouveau « super-typhon », qui, selon les prévisions des météorologues, devrait frapper les côtes après-demain, samedi 6 décembre.

8 000 morts et quatre millions de déplacés l’an dernier

Dans cette région qui se relève avec peine du super-typhon Yolanda (Haiyan selon la terminologie internationale), lequel a fait près de 8 000 morts et quatre millions de déplacés le 8 novembre 2013 (Aleteia), l’annonce de cette nouvelle menace climatique intervient alors que les deux villes voisines de Palo et de Tacloban étaient toutes entières mobilisées par les préparatifs à mettre en place en vue de la visite que le pape François doit effectuer sur place le 17 janvier. Dans le cadre de sa visite aux Philippines, du 15 au 19 janvier, le Pape a en effet inscrit à son programme une étape à Tacloban pour précisément rencontrer les survivants du typhon Yolanda.

Ce jeudi 4 décembre, le typhon Ruby (Hagupit selon sa dénomination internationale) est entré dans la zone de contrôle de la météorologie philippine. Il est en passe d’être placé dans la catégorie des « super-typhons » de classe 4, voire 5, ce qui signifie des vents soufflant à 230 km/h et une élévation très notable du niveau de la mer. Outre la force du vent, c’est cette élévation du niveau de l’océan qui avait été meurtrière le 8 novembre 2013, la mer s’étant engouffrée à l’intérieur des terres en trois vagues successives, dont la plus haute avait atteint sept mètres de hauteur.

L’Église secoue l’apathie des autorités

Dans ce contexte d’urgence, les responsables de l’Église catholique ont ajouté à leur demande de prière un appel à la mobilisation à l’adresse des autorités philippines. En effet, hier, mercredi, alors qu’il y avait encore une possibilité pour que le typhon dévie sa course vers le nord, évitant ainsi les côtes philippines, l’empressement des autorités à prévenir la population, voire à organiser son évacuation, n’était absolument pas visible sur place, à Tacloban, à Palo et dans les localités voisines du rivage des îles de Leyte et de Samar.

Ce 4 décembre, le président de la Conférence épiscopale, Mgr Socrates Villegas, s’est exprimé en ces termes par voie de communiqué : « Je demande instamment aux autorités de commencer l’évacuation [de la population] dès aujourd’hui. Attendre plus longtemps pourrait se révéler désastreux », ajoutant que face « à un danger d’une telle gravité », il était inutile d’évoquer une quelconque « précaution excessive » pour ne pas agir maintenant.

Mgr Villegas a également demandé que les prêtres ouvrent leurs églises à tous ceux qui viendraient y chercher refuge. Dans cette région côtière, comme souvent ailleurs aux Philippines, les églises figurent en effet au nombre des structures bâties les plus grandes et les plus solides. Le 8 novembre 2013, nombre d’habitants y avaient cherché abri, même si certaines églises, dont la cathédrale de Palo, n’avaient pas résisté au choc. La cathédrale, qui n’avait toutefois pas été envahie par la mer, avait vu sa toiture quasiment entièrement arrachée par le vent.

Toujours pas d’abris anticycloniques

Les météorologues sont, pour l’heure, dans l’incapacité de prédire le point d’impact exact du typhon. Outre qu’il demeure une très légère chance qu’il dévie sa route vers le nord, il devrait toucher terre quelque part dans un rayon englobant six provinces du centre des Philippines. Le gouvernement philippin a fait savoir que l’armée y avait été placée en état d’alerte. Selon le porte-parole du président Benigno Aquino, le gouvernement prend

  • 1
  • 2
Tags:
Philippines
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
LATIN MASS
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : les réactions se multiplient
2
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en oeuvre du pass sanitaire dans les lieux de cu...
3
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
4
PASS SANITAIRE
Lauriane Vofo Kana
Pass sanitaire : une jauge de 50 personnes fixée dans les églises...
5
Freya and Dad
Cerith Gardiner
La vidéo d’une fillette de 10 ans dansant avec son papa dev...
6
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
7
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes, tout le monde en parle, mais qui l’a ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement