Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Écologie Humaine : assises pour tous ce week-end !

Courant Ecologie Humaine
Partager

Un an et demi après son lancement, le Courant pour une écologie humaine organise ses premières assises à Paris les 6 et 7 décembre. Une rencontre ouverte à tous : s’inscrire d’urgence par Internet !

Lancé au printemps 2013 dans le sillage des Manifs pour tous pour « prendre soin de l’homme, de tout l’homme » (Aleteia), le Courant pour une écologie humaine a fait depuis son chemin en essaimant à travers toute la France (Aleteia). Ses trois initiateurs, Tugdual Derville, Pierre-Yves Gomez et Gilles Heriard Dubreuil, insistent sur son caractère «  métapolitique  », c’est-à-dire en amont de la politique afin de l’inspirer, pour créer les conditions d’un engagement durable au service du bien commun. C’est devenu une évidence : il est urgent d’agir pour le long terme, insistent-ils, en aidant chacun à prendre des initiatives au service de la personne, dans tous les domaines d’activités.

« La révolution de la bienveillance »

Face à la crise de confiance dans les politiques, à l’effondrement des repères, au gaspillage des ressources, à la crise financière…le Courant pour une écologie humaine fait le pari qu’une « révolution de la bienveillance » est possible pour contribuer à changer la donne. Constatant qu’« aucun think tank, aucune structure politique existante, aucun leader providentiel ne propose de solution propre à agir sur tous ces leviers à la fois », il propose d’œuvrer à une « profonde transformation sociétale en invitant à poser un nouveau regard sur l’économie, le travail, l’environnement, le mode de gouvernement, explique Tugdual Derville. Le Courant a pour ambition de participer à changer la société, en diffusant des modes de vie et des pratiques imprégnées de bienveillance, selon un socle anthropologique commun : vulnérabilité et dignité de la personne, interdépendance, sens du commun. »
 

Changer le monde par nos initiatives

Ce Courant vit un temps de fondation pour creuser un sillon profond en encourageant la prise d’initiatives, personnelles et communes, partout en France, en faveur de la personne. Changer la société, cela commence par nous-mêmes, nos milieux de vie, de travail. S’engager dans l’écologie humaine, c’est promouvoir les politiques et les pratiques qui prennent soin de l’humanité, dans tous les domaines d’activité. C’est donc aussi être prêt à adapter son mode de vie.
 

Tout le monde est invité

Pour en discuter, échanger, s’engager, le Courant pour une écologie humaine invite donc toute personne de bonne volonté aux rencontres, ateliers et conférences de cette rencontre à Paris. Un week-end pour faire une pause, prendre des forces, écouter, trouver des solutions « écologie humaine » aux questions posées par la vie sociale, professionnelle et familiale. Avec les interventions de Tugdual Derville,  Gilles Heriard Dubreuil, Pierre-Yves Gomez, François-Xavier Bellamy , Violaine du Chatellier, Jean-Guilhem Xerri, François-Daniel Migeon, Jean-Marc Potdevin et Fabrice Hadjadj.
 
Premières Assises de l’écologie humaine, « La révolution de la bienveillance : changeons le monde par nos initiatives »
Du samedi 6 décembre à 13 h au dimanche 7 à 16 h , Palais des Congrès de Montreuil – ligne 9 – métro Robespierre.
Inscriptions : www.ecologiehumaine.eu
Twitter : @ecohum, hashtag #EcologieHum

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]