Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Kenya : les islamistes multiplient attentats et massacres

AFP PHOTO / STRINGER
Members of the military gather near the bodies of some of the victims of an attack on quarry workers near the town of Mandera, northern Kenya, along the border with Somalia, on December 2, 2014. Somalia's Shebab rebels on December 2 massacred 36 quarry workers in a fresh attack in northeastern Kenya, with the group vowing to conduct more "uncompromising, relentless and ruthless" operations. A group of around 20 fighters from the Al-Qaeda-affiliated Islamists raided a stone quarry near the town of Mandera in the early hours of December 2. Police and officials said they weeded out non-Muslims and shot them in the head, while some of the victims were also beheaded. AFP PHOTO / STRINGER
Partager

Encore des dizaines d’innocents froidement assassinés par des islamistes « shebabs » venus de Somalie. Le ministre kenyan de l’Intérieur et le chef de la police ont été limogés.

Après un été meurtrier (une centaine de victimes dans des villages attaqués dans la région de Lamu, sur la côte kényane), les islamistes somaliens ont repris l’offensive fin novembre en exécutant
28 passagers non musulmans triés parmi une soixantaine de passagers d’un bus près de Mandera, dans le nord-est du Kenya. Les victimes étaient des professeurs, des personnels de santé et des fonctionnaires, dont neuf femmes (Aleteia). Lundi soir,
1er décembre, dans la ville de Wajir, proche comme Mandera de la dangereuse frontière avec la Somalie, des hommes armés ont lancé des grenades et ouvert le feu dans un bar (Le Figaro), faisant un mort et 12 blessés dans cet établissement fréquenté par des travailleurs chrétiens venus du sud du Kenya.
 

« Nous serons sans pitié pour les infidèles »

Quelques heures plus tard, dans la nuit du 1er au 2 décembre,
36 ouvriers ont été tués lors d’une nouvelle attaque dans cette même région frontalière avec la Somalie. D’autres ont disparu, vraisemblablement enlevés. « Les attaquants ont ouvert le feu sur des tentes dans une carrière où dormaient des ouvriers, aux premières heures, mardi, près de la ville de Mandera, où les Shebabs somaliens, affiliés à al-Qaïda, et d’autres milices ont mené une série de raids récemment, ont indiqué les médias kényans » (Le Point). « Les islamistes somaliens shebabs ont revendiqué le raid (…) promettant d’être "sans pitié pour les infidèles". » Pour eux, ces malheureux ouvriers étaient des « croisés kényans » (Le Nouvel Observateur) !

Après ce nouveau massacre, le président du Kenya a limogé le ministre de l’Intérieur et le chef de la police. Avec le chef des renseignements intérieurs, remercié en août, ils étaient en butte aux critiques depuis l’assaut des Shebabs contre le centre commercial Westgate à Nairobi, en septembre 2013, au cours duquel avaient péri 67 personnes, dont des femmes et des enfants tués à bout portant (Aleteia). Les autorités kenyanes redoutent de connaître face aux Shebabs islamistes une impuissance semblable à celle du Nigéria face à Boko Haram.

Cette série d’attentats est consécutive à l’intervention militaire du Kenya contre les Shebabs en Somalie en 2011. Depuis, les forces kényanes ont reçu l’appui de troupes de l’Union africaine. Le 1er septembre, la France avait collaboré avec les États-Unis pour l’opération qui avait conduit à la mort du chef des islamistes somaliens shebabs, Ahmed Abdi Godane, tué par une frappe américaine (Le Parisien). Mais les revers des Shebabs n’ont pas mis fin à leurs exactions. Le président kényan a promis « d’intensifier la guerre contre le terrorisme » (RFI).

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.