Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Inde : les chrétiens réclament justice pour l’église brûlée à Delhi

© SAJJAD HUSSAIN / AFP
INDIA-RELIGION-CHURCH-FIRE An Indian resident surveys the damage following a fire inside Saint Sebastian's Church in the northeast of the Indian capital New Delhi on December 2, 2014. Police said December 2 they were investigating a blaze that devastated a church in the Indian capital, as hundreds of Christians took to the streets to protest what they said was a deliberate attack. A church spokesman said there was a strong smell of kerosene after the fire on the morning December 1 at Saint Sebastian's, one of Delhi's biggest churches. AFP PHOTO/SAJJAD HUSSAIN
Partager

Lundi matin, l’église Saint Sébastien de Delhi a été incendiée. Un millier de chrétiens se sont mobilisés pour contraindre la police indienne à mener l’enquête.

Quatre départs de feu, présence de kérosène et de produits chimiques… La nature criminelle de l’incendie ne fait aucun doute. L’autel, la sacristie et le choeur sont complètement ravagés. Les paroissiens, avertis par le bouche à oreille et des SMS, se sont aussitôt pressés devant le commissariat central de Delhi, réclamant une enquête. Alors que l’incendie s’est déclaré à 6 h du matin, les premiers policiers locaux ne sont arrivés sur place que trois heures plus tard et ont commencé à parler d’un « court-circuit », mais cette thèse était difficile à soutenir à cause de l’odeur de kérosène. Les enquêteurs sont finalement parvenus sur place à 17 h.

La manifestation d’un millier de chrétiens s’est déroulée dans le calme. Elle a pris fin lorsque le gouverneur Najeeb Jung a accepté de recevoir la délégation du cardinal Oswald Gracias. Celui-ci a dénoncé un acte qui « menace le développement de notre nation ». Il a demandé à ce que « les autorités accélèrent significativement leurs investigations pour trouver les coupables ». Il a également enjoint les chrétiens à rester sur leur garde, car « ce type d’incidents est source de division et de déstabilisation de la société ».

Le gouverneur a annoncé mardi qu’une équipe spéciale d’investigation dirigée par un co-commissaire serait mise en place pour enquêter sur l’incendie de l’église Saint-Sébastien. Il s’est adressé au ministère des Travaux public indien pour envisager la reconstruction du bâtiment, et a aussi annoncé que « la police se montrera très vigilante à l’égard des lieux de culte des minorités, en particulier ceux des chrétiens ».

Depuis l’élection du nationaliste hindou Narendra Modi au poste de Premier ministre en mai 2014, la répression à l’encontre des chrétiens d’Inde s’aggrave. Selon l’idéologie de son parti, le BJP, seuls les hindous sont de vrais Indiens. Sur le site Internet de ce parti, actuellement aux commandes on peut lire cette analyse révélatrice : « Des évangélistes fanatiques et barbares ainsi que des parasites islamiques s’infiltrent dans les régions centrales du pays hindou et réduisent les hindous à une minorité insignifiante, à des citoyens de troisième classe, à des étrangers dans leur propre pays. […] Notre mission est de lutter contre ces ennemis des hindous et de les vaincre » (propos traduits par Christian Solidarity International).

Tags:
inde
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.