Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 16 octobre |
Sainte Hedwige
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

Finlande: le mariage gay fait fuir les fidèles

© DR

Pierre Jova - Publié le 02/12/14

Suite à l'approbation du mariage gay par l'archevêque luthérien de Finlande, plus de 10 000 fidèles se sont rayés des listes d'appartenance à l’Église.

La nouvelle a fait le tour d’Internet : environ 12 000 membres de l’Église luthérienne de Finlande l’ont quittée en quelques jours, en faisant la démarche sur le site Quitter l’Église. Cette plate-forme a été montée par des groupes de pression athées et agnostiques pour faciliter les départs de l’Église luthérienne. Plus largement, ils militent pour que celle-ci perde son statut d’Église d’État, qu’elle partage avec l’Église orthodoxe. En effet, convertie au protestantisme par le réformateur Mikael Agricola, appartenant pendant longtemps à la Suède luthérienne, la Finlande fut russe pendant 108 ans, jusqu’en 1917, et donc marquée également par l’orthodoxie. L’Église luthérienne rassemble 75 % des Finlandais, et 2 % sont orthodoxes.

Comme en Suède et en Norvège, l’Église luthérienne compte ses membres en s’appuyant sur les registres de baptême. Sont considérés comme membres tous ceux qui ont été baptisés en son sein, même s’ils ne pratiquent pas. Ils paient un impôt qui permet de financer l’Église. Quiconque souhaite ne plus appartenir à l’Église peut signifier son retrait des listes de membres.

D’habitude, les fidèles qui quittent l’Église luthérienne de Finlande, tout comme en Suède et en Norvège, le font parce qu’ils sont libéraux ou agnostiques, et qu’ils sont déçus que l’Église ne soit pas assez progressiste, notamment sur les questions de société. Ainsi, en 2010, 9 000 fidèles s’étaient d’un coup rayés des listes de l’Église de Finlande parce qu’une politicienne luthérienne, la ministre de l’Intérieur Päivi Räsänen, avait critiqué l’avortement et le mariage gay.

Départ des conservateurs

Selon plusieurs sources, la nouveauté est que cette fois, ce sont des luthériens conservateurs qui ont majoritairement quitté l’Église. Ils l’ont fait pour protester contre le communiqué de l’archevêque Kari Makinen, qui s’est félicité du vote du Parlement en faveur du mariage homosexuel, le 28 novembre. Selon l’évêque de Porvoo Björn Vikström, « les gens veulent protester. Comme ils ne peuvent pas démissionner de l’État ou du Parlement, leur colère se focalise sur l’Église et la position de l’archevêque ».

Les retraits de membres de l’Église sont différentes des demandes d’apostasie, de reniements de baptême, même si ces dernières font souvent suite pour les fidèles libéraux ou agnostiques. Il est donc probable que ces 12 000 fidèles se considèrent toujours chrétiens et aillent rejoindre des luthériens dissidents, les évangéliques ou les catholiques.

Pour enrayer la fuite des fidèles, l’évêque de Porvoo et l’évêque de Mikkeli, Seppo Häkkinen, ont publié un communiqué indiquant que l’Église luthérienne n’acceptait pas le mariage gay et que la nouvelle loi ne s’appliquerait pas dans les églises.

Jusqu’à présent, les Églises luthériennes scandinaves suivaient sans se poser de question les évolutions sociétales. L’Église de Suède a ainsi accepté le mariage homosexuel depuis 2009. Mais loin d’attirer de nouveaux fidèles, ces mesures contribuent à leur fuite. La réaction des fidèles finlandais et de certains évêques démontrent que cette tendance progressiste pourrait être remise en cause. Le clergé se rendrait à présent compte des conséquences néfastes de telles prises de position. En Norvège, l’Église luthérienne a ainsi rejeté définitivement les célébrations religieuses de mariages homosexuels en avril 2014, après avoir hésité pendant des années.

Tags:
finlandemariage homosexuel
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Wedding dresses collection Laure de Sagazan 2022
Marzena Devoud
Robes de mariée : les tendances de l’année 2022
2
Mathilde de Robien
La pyramide de la patience ou les étapes de la relation amoureuse
3
Agnès Pinard Legry
Mgr de Moulins-Beaufort et Gérald Darmanin, deux lectures du secr...
4
Agnès Pinard Legry
La « démission collective des évêques » est-elle envisageable ?
5
WEB2-SKY-shutterstock_719708074.jpg
Agnès Pinard Legry
De nouvelles preuves de l’existence de Dieu, un livre événement
6
Pope-Francis-Mgr-Giovanni-Ravelli-Antoine-Mekary-Aleteia
Agnès Pinard Legry
La silhouette qui va maintenant accompagner le Pape tous les jour...
7
Mathilde de Robien
Sept idées reçues sur la chasteté
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement