Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Afrique du Sud : les évêques réaffirment l’interdiction de l’ordination des femmes

AP Photo/Riccardo De Luca

Maria Vittoria Longhitano holds the holy host as she celebrates a mass with members of the Women's Ordination Conference at the Anglican church Rome, Wednesday, June 9, 2010. Groups that have long demanded that women be ordained Roman Catholic priests took advantage of the Vatican's crisis over clerical sex abuse to press their cause demanding the Vatican open discussions on letting women join the priesthood. (AP Photo/Riccardo De Luca)



Use Information This content is intended for editorial use onl

Partager

Une déclaration pastorale vient de réaffirmer la doctrine catholique réservant le sacerdoce ministériel aux hommes.

Les évêques sud-africains viennent de réaffirmer que l’Église catholique ne reconnaît pas les ordinations sacerdotales féminines par le biais d’une déclaration pastorale signée par S. Exc. Mgr Stephen Brislin, archevêque du Cap et président de la Southern African Catholic Bishops’ Conference.

Après avoir rappelé la doctrine des derniers souverains pontifes – y compris le pape François – à laquelle doivent se conformer les fidèles catholiques, Mgr Brislin affirme que « les femmes catholiques qui acceptent d’être "ordonnées" prêtres se séparent de l’Église et des sacrements, parce qu’il est contraire à l’esprit de l’Église catholique de promouvoir l’ordination sacerdotale des femmes et qu’il est contraire à l’enseignement de l’Église d’offrir ou de créer des plateformes où ont lieu des conversations avec des femmes qui affirment avoir été ordonnées ».

Selon les informations recueillies sur place par l’Agence Fides, l’intervention de Mgr Brislin a été rendue nécessaire après que deux anciennes religieuses dominicaines ont affirmé avoir obtenu l’une l’ordination sacerdotale et l’autre la consécration épiscopale. Cette dernière, de nationalité allemande, mais qui a œuvré en Afrique du Sud pendant 40 ans, aurait récemment à son tour « ordonné » d’autres « prêtres ».

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]