Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 01 mars |
Saint Aubin d'Angers
home iconActualités
line break icon

Chine : les autorités persécutent les familles des dissidents

Eglises d'Asie

Eglises d'Asie - Publié le 29/11/14

Dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang, la répression s’accroît et vise les familles des dissidents condamnés. Des sanctions financières les privent de tout moyen d'existence.

Lorsque le tribunal de Nanle dans la province du Henan, a émis le mois dernier un avis d’expulsion à l’encontre de la famille du pasteur Zhang Shaojie emprisonné depuis un an, il a été signifié aux proches de celui-ci – son père âgé de 80 ans, sa mère de 78 ans, sa femme handicapée, sa plus jeune fille et son gendre –, qu’ils n’avaient que trois jours pour quitter leur maison, rapporte l’agence Ucanews (28 novembre).

12 ans de prison, maison et voiture saisies

Le 4 juillet, le révérend Zhang, dirigeant d’une Église protestante pourtant reconnue par l’État(1), était condamné à 12 ans de prison pour « troubles à l’ordre public », la sentence la plus sévère émise à l’encontre d’un chrétien en Chine depuis des décennies – ainsi qu’à verser une amende de 700 000 yuans soit 92 000 euros.

Afin de régler l’amende, le tribunal a ordonné de saisir les biens du pasteur et de vendre la maison et la voiture de la famille. Le 14 novembre, les fonctionnaires de Nanle se sont présentés au domicile du révérend Zhang afin de faire exécuter l’ordre d’expulsion de la famille du pasteur, mais ont dû y renoncer face à la détermination de la mère de celui-ci, Mei Xian, qui a menacé de s’immoler par le feu, « un briquet dans une main, un bidon d’essence dans l’autre ».

Prison à vie pour « activités séparatistes », tous les biens saisis

Des cas comme celui de la famille du pasteur Zhang se multiplient actuellement en Chine, tout particulièrement dans la région troublée du Xinjiang. Ainsi celui de l’universitaire ouïghour Ilham Tohti, 45 ans, qui a été condamné en septembre par le tribunal d’Urumqi, à la prison à vie pour « activités séparatistes ».

Là aussi, à cette sentence d’une sévérité exceptionnelle, et dénoncée par la communauté internationale comme « incompréhensible, inique et ignominieuse », le gouvernement a décidé d’ajouter également la saisie de tous de ses biens. Dès son arrestation en janvier 2015, les autorités gelaient ses comptes bancaires, avant de saisir 850 000 yuans (111 000 euros) peu avant sa présentation devant la Cour d’appel la semaine dernière laquelle, sans surprise, a confirmé le verdict de la prison perpétuité.

« Cet argent, c’était toutes nos économies, à mon mari et à moi, que nous avions prélevées sur nos salaires depuis plus de vingt ans, se lamente sa femme, Tohti Guzelnur. Il avait été économisé pour l’éducation de nos trois enfants, et ne provenait ni de dons de personnes ni de soutiens d’associations. »

Me Liu Xiaoyuan, avocat du célèbre économiste ouïghour, a souligné que le cas de la famille d’Ilham Tohti était particulièrement déconcertant, de telles sanctions n’étant généralement appliquées en Chine qu’envers des personnes condamnées pour de graves crimes économiques. « Je ne comprends pas sur quelle base juridique tout l’argent de cette famille a pu être confisqué », s’indigne-t-il auprès de China Aid, une ONG de défense des droits de l’homme, basée aux États-Unis.

Dans le cas du pasteur Zhang, le tribunal de Nanle a condamné le leader chrétien, non seulement pour « troubles à l’ordre public » mais également, pour « fraude », se fondant sur la dénonciation d’un unique témoin, Li Cairen, qui n’a jamais comparu devant le tribunal. Le pasteur a été accusé d’avoir aidé Li Cairen à obtenir des compensations financières après la mort de son fils dans un accident industriel, avant de chercher à lui extorquer de l’argent, des faits que le révérend Zhang a toujours nié, tout comme sa famille et ses avocats.

Des accusations montées de toutes pièces

Selon China Aid, qui suit l’affaire des chrétiens de Nanle depuis l’arrestation de leur pasteur et de 23 fidèles en novembre, ces accusations ont été

  • 1
  • 2
Tags:
chinepersécutions
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
3
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
4
Ange gardien
Isabelle Cousturié
La prière à son ange gardien pour déjouer le mal
5
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
6
Christine Pellen
GPA : mère génétique de 10 enfants, elle ne compte pas s’arrêter ...
7
WOMAN
Anna Ashkova
Une prière à lire dès le réveil pour offrir sa journée à Dieu
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement